Eux, c’est nous, une nouvelle édition à lire, à écouter et à diffuser

La plume percutante de Daniel Pennac lue à voix haute par Sandrine Bonnaire, une écoute nécessaire et toujours aussi urgente pour briser le silence et lutter contre les vents xénophobes

Eux, c’est nous est paru en 2015, à l’initiative des éditeurs jeunesse qui n’ont pas hésité à se mettre autour de la table pour accueillir avec leurs compétences les réfugiés. Ce petit livre collectif et solidaire écrit par Daniel Pennac, illustré par Serge Bloch et documenté par Jessie Magana et Carole Saturno, s’est vendu à 100 000 exemplaires. Tous les bénéfices ont été reversés à la Cimade qui aide les personnes réfugiées, migrantes et en demande d’asile.

Trois ans plus tard, le livre est réédité car l’invitation à raisonner de Daniel Pennac, dont les mots percutent chacun d’entre nous, est plus que nécessaire pour contrer les mots xénophobes que d’autres prononcent sans aucun complexe. L’interpellation du président de la République par un ancien combattant mardi 6 novembre en est une illustration révoltante. Quant à la réponse comptable du chef de l’État, elle a fait réagir avec vigueur l’écrivaine franco-marocaine Leïla Slimani dans une tribune au Monde.

Qui dit nouvelle édition, dit trois nouveautés

La lecture à haute voix de Sandrine Bonnaire, accessible via un QR Code ou sur le site de Gallimard jeunesse, amplifie la force, la sensibilité et l’humanité du texte de l’écrivain qui nous bouscule dans nos retranchements pour nous donner la force raisonnée d’en sortir, de parler et d’agir.

Des fiches pédagogiques, téléchargeables sur les sites des éditeurs, s’adressent aux enseignants pour prolonger la réflexion avec les enfants et pour leur donner des clefs objectives pour comprendre.

Enfin, la préface de Christophe Deltombe rappelle qu’« aujourd’hui plus que jamais, face à la montée du repli sur soi, de la xénophobie et du populisme en Europe, face à des politiques répressives qui n’offrent à ces personnes exilées en situation de souffrance que le mépris, la violence ou la rue, nous devons nous mobiliser pour faire vivre l’hospitalité ».

Editeurs jeunesse
Eux, c’est nous, 32 pages, 3 €.

Articles similaires

Prix Vendredi. Les dix romans sélectionnés sont…

Prix Vendredi. Les dix romans sélectionnés sont…

Court toujours, une collection qui s’adapte au mode de vie des 15-25 ans

Court toujours, une collection qui s’adapte au mode de vie des 15-25 ans

Petits champions de la lecture 2021 : les inscriptions sont ouvertes

Petits champions de la lecture 2021 : les inscriptions sont ouvertes

#PartirEnLivre 2020 : une version inédite et digitale réussie

#PartirEnLivre 2020 : une version inédite et digitale réussie

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com