175 000 visiteurs ont profité du 33e Salon du livre et de la presse jeunesse

Retour en images sur trois jours étourdissants, étonnants et réjouissants, sans oublier une réalité parfois pesante

Bain de foule

175 000 visiteurs, même étalés sur six jours, ça fait beaucoup. Alors forcément, ça crée quelques embouteillages renforcés par des files d’attente XXL qui cachent l’auteur convoité. Qui est derrière celle-ci (1) ?

Salon de Montreuil 2017

Moment de douceur

Un piano, une voix cristalline, des images tendres et de la poésie … Ce moment de douceur, ponctué par quelques pleurs de bébé, est juste délicieux.

 

Didier jeunesse
Berceuses et balladines jazz, Ceilin Poggi (chant), Thierry Eliez (piano), Murielle Szac (poèmes), Ilia Green (illustration), Didier jeunesse, 13,90 €.

Un face-à-face saisissant

Tous les ans, le niveau 0 de l’Espace Paris-Est Montreuil propose une exposition qui investit un lieu contraignant pour en faire un espace ludique, artistique et toujours instructif grâce à des guides conférencières qui maîtrisent leur sujet et partagent leur enthousiasme sans tricher.

Les visiteurs sont invités à pénétrer dans une maison aux multiples pièces pour un face-à-face inédit avec les représentations de l’enfant et de l’adolescent par des artistes européens, au style et technique remarquables. Une occasion unique pour s’immerger dans leur univers et en saisir toutes les intentions.

 

Transmission et adaptation

Le programme des conférences est toujours appétissant mais peut s’avérer frustrant. Pour éviter les regrets, mieux vaut en sélectionner peu (voire très peu) pour arriver en avance et s’assurer une place.

La conférence sur la transmission avec Anne-Laure Bondoux, Jo Witek et Jeanne Benameur s’annonce passionnante mais prend une tournure étonnante, leur temps de parole étant réduit par une médiatrice très bavarde. Du coup, quand elles ont le micro, elles en profitent. Les spectateurs aussi.

Celle sur l’adaptation de Tobbie Lolness en film d’animation réunit une joyeuse équipe passionnée et soucieuse. Son travail méticuleux et respectueux de l’esprit du roman de Timothée de Fombelle s’annonce « magnifique » dixit François Place, l’illustrateur du livre, qui découvre les premières images. Mais pour voir le résultat final, il va falloir s’armer de patience car la diffusion sur France télévision est annoncée en 2022.

 

Réalité contrastée

La bonne santé du secteur de la littérature jeunesse illustrée par un salon en ébullition cache une autre réalité perceptible furtivement dans des regards. La précarité des auteurs et illustrateurs jeunesse s’avère parfois pesante…

 

(1Tous ces gens attendent une dédicace de Christelle Dabos.

Articles similaires

Découvrez les 14 finalistes des Petits champions de la lecture en vidéo

Découvrez les 14 finalistes des Petits champions de la lecture en vidéo

« Ce qui dépend de nous », l’appel des éditeurs indépendants

« Ce qui dépend de nous », l’appel des éditeurs indépendants

Albertine obtient le prix Hans-Christian-Andersen

Albertine obtient le prix Hans-Christian-Andersen

Les Petits champions de la lecture entament les finales régionales

Les Petits champions de la lecture entament les finales régionales

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com