C’est parti pour l’été des bouquins solidaires !

Les éditions Rue du monde réitèrent leur opération pour offrir des livres aux oubliés des vacances.

Le 24 août, le Secours populaire français va permettre à 5 000 enfants de la région parisienne de passer une journée à la mer à Trouville. Pour la neuvième année consécutive, Rue du monde s’associe à l’événement en offrant à tous les enfants présents un livre et lance l’opération l’Eté des bouquins solidaires. Je trouve cette initiative géniale et je crois profondément au rôle social de la littérature jeunesse. Tout ce qui peut favoriser les rencontres entre les enfants et les livres, j’adhère à 200 %.

Cette année, les livres participant à l’initiative inaugurent une nouvelle collection « Papagayo, la petite bibliothèque des contes du monde » et embarquent les enfants dès 5 ans au Maghreb, au Mexique, au Japon et en Laponie. Du 14 juin jusqu’à la mi-août chaque fois que deux des quatre titres sont vendus, un livre est offert à un enfant « oublié des vacances ».

Je n’ai pas encore lu les livres mais je connais le travail sérieux et exigeant des éditions Rue du monde, et je suis impatiente de les découvrir. D’après le communiqué, les illustrations semblent comme toujours hautes en couleurs. Et à la fin de l’ouvrage, un cahier documentaire informe sur la vie du peuple dont est issu le conte.

 

Le singe et l'épi d'or, Claire Laurens et Martine Bourre, Rue du Monde, 8 pages, 12,50 €. Dès 5 ans.
La grand-mère qui sauva tout un royaume, Claire Laurens et Sandrine Thommen, Rue du Monde, 8 pages, 12,50 €. Dès 5 ans.
Le géant du pays des glaces, Laurence Fugier et Julia Chausson, Rue du Monde, 8 pages, 12,50 €. Dès 5 ans.
Le diamant du sultan, Catherine gendrin et Judith Gueyfier, Rue du Monde, 8 pages, 12,50 €. Dès 5 ans.

 

Articles similaires

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Sylvain Pattieu remporte le Prix Vendredi 2021

Sylvain Pattieu remporte le Prix Vendredi 2021

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com