Une lettre d’un père à son fils autiste, une lecture bouleversante, une rencontre marquante

Une lettre d’un père à son fils autiste, une lecture bouleversante, une rencontre marquante

Halfdan W. Freihow, Norvégien était au Salon du livre de Paris 2012 pour présenter son premier livre en français. Une lettre à son fils Gabriel, autiste

Gaïa
Cher Gabriel , Haldan W. Freihow, Gaïa, 165 pages, 16 €. Pour les grands.

Les rencontres dans mon métier sont fréquentes. Mais certaines sortent du lot par leur richesse, leur densité et leur intensité. Pourquoi ?  Le livre, le sujet, l’interlocuteur ? Parfois les trois. Comme ce fut le cas avec Halfdan W. Freihow, dimanche 18 mars au Salon du livre.

Une lettre d’amour

Il y a eu d’abord la lecture de Cher Gabriel, son livre à l’écriture exigeante et agréable. Un récit intime et sincère qui raconte le quotidien de l’auteur avec son fils Gabriel − diagnostiqué « autiste infantile » à l’âge de 3 ans − mais aussi ses doutes, ses questionnements, ses craintes. Une lettre d’amour pour celui qu’il voit grandir différemment des autres enfants et avec qui il partage des moments singuliers, déroutants, stressants, intenses.

Cette différence qui l’a d’abord effrayé, Halfdan a su la prendre à bras le corps. Avec ses mots, il nous la décrit et se décrit par rapport à elle. Il en résulte un apprentissage à l’altérité qui m’a beaucoup touchée et qui donne matière à réflexion. Cet apprentissage peut d’ailleurs s’appliquer à toutes les différences.

Que connaît-on réellement de l’autisme ?

Régulièrement, les médias en parlent − il y a même des polémiques incompréhensibles − mais que connaît-on réellement de l’autisme ? Un mot médical, un titre de film… pas grand-chose. Enfin si, je sais juste que chaque autiste est unique (comme chaque enfant) alors pas de mode d’emploi, impossible. Quant aux causes, j’ai appris récemment que l’on avait un temps « accusé » les mères. Depuis, cette hypothèse a été écartée scientifiquement. Heureusement pour elles.

Je connais un enfant différent, je le vois grandir, j’apprécie sa compagnie qui me déstabilise souvent mais qui me plaît aussi. Cependant, j’ignore tout de son quotidien et de celui des ses parents. Ce livre a mis en mots mes interrogations, m’a ouvert des perspectives et m’a, me semble-t-il, rapproché de mes amis. Etonnante sensation.

Éditeur et critique littéraire norvégien

Derrière le livre, il y a celui qui l’a écrit. J’ignorais tout d’Halfdan W. Freihow si ce n’est les infos de l’argumentaire (la feuille de l’éditeur qui accompagne le livre). L’écrivain norvégien est éditeur et critique littéraire et c’est son premier livre publié en français. Juste avant le rendez-vous, je me suis un instant imaginée quelqu’un d’inaccessible et pédant, peut-être arrogant, à cause de ses fonctions. Mais, à bien y réfléchir, cette image est incompatible avec le narrateur du livre… et complètement fausse avec l’homme en vrai!

La cinquantaine décontractée, HalFdan W. Freihow a cette qualité rare qui consiste à mettre à l’aise son interlocuteur dès le premier regard. En plus, il maîtrise parfaitement le français (comme l’anglais). Il est donc au moins trilingue et moi, ça, ça m’épate! Le livre ayant déjà été publié dans de nombreuses langues, je dois être la énième journaliste à lui poser les mêmes questions mais, jamais, il n’a montré le moindre signe d’agacement! L’échange a été − en tout cas pour moi − passionnant.

Gaïa
Cher Gabriel , Haldan W. Freihow, Gaïa, 165 pages, 16 €. Pour les grands.

Articles similaires

Anne-Laure Bondoux se souvient de l’écriture des Larmes de l’assassin

Anne-Laure Bondoux se souvient de l’écriture des Larmes de l’assassin

Nicolas Mathieu signe son premier album jeunesse

Nicolas Mathieu signe son premier album jeunesse

Les Derniers branleurs de Vincent Mondiot lauréat du prix Vendredi

Les Derniers branleurs de Vincent Mondiot lauréat du prix Vendredi

« Le XIXe est un siècle extrêmement dur pour les femmes »

« Le XIXe est un siècle extrêmement dur pour les femmes »

1 Comment

  1. bonjour,
    Anne-Flore nous a offert ce livre que j’ai lu avec énormément de plaisir.
    Des mots justes, un paysage nordique que nous aimons tant.
    Je n’ai pas regardé la vidéo en entier car mon ordinateur est capricieux ce soir mais ce que j’en ai vu correspond exactement aux images qui me sont venues à la lecture de ce livre.
    Marie-Christine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com