Livresse express. Les news de la littérature jeunesse en bref

Livresse express. Les news de la littérature jeunesse en bref

Un réseau social rien que pour la littérature jeunesse, un réveil desplechin et une manifestation légitime

Le Salon du livre et de la presse jeunesse lance Kiboukin

Sur la page d’accueil du portail du salon relooké pour la 33e édition du Salon du livre et de la presse jeunesse (slpjplus.fr), un nouvel onglet a fait son apparition mardi 28 novembre. Son nom ? Kibookin (prononcer « ine »). Son but ? Réunir toute la communauté de la littérature jeunesse, informer sur la sortie d’un livre pour un éditeur, une exposition dans une bilbliothèque, une animation dans une librairie, mais également échanger sur des sujets autour de la littérature jeunesse. Son plus ? Kibookin ne se contente pas de mettre en relation les éditeurs, les créateurs et les médiateurs (bibliothécaires, documentalistes, libraires et enseignants). « Il s’adresse aussi aux animateurs du champ social et des centres de loisirs, précise Sylvie Vassallo, directrice du Salon. Pour les professionnels du livre, ce relationnel n’est ni quotidien, ni évident. Pour eux, c’est une vraie source d’élargissement. »

Marie Desplechin invitée inoubliable de Boomerang

L’avantage avec le Salon du livre et de la presse jeunesse, inauguré à Montreuil mercredi 30 novembre, c’est que durant six jours, la littérature jeunesse bénéficie d’un coup de projecteur qui irradie jusque sur les ondes. La preuve vendredi 1er décembre avec la gouaille, la sagacité et l’enthousiasme de Marie Desplechin, invitée d’Augustin Trapenard, qui sait parler des enfants comme personne en les considérant comme des personnes. De quoi vous donner la pêche toute la journée. Avec, en prime, une histoire (La Radio), la première aux éditions radiophoniques Boomerang. À (ré)écouter en podcast de toute urgence.

Des auteurs-illustrateurs en colère et pour cause !

« On n’est pas des pigeons ! » Les auteurs et illustrateurs jeunesse ont fait entendre leurs voix à l’inauguration du Salon du livre et de la presse jeunesse, mercredi 30 novembre, et comptent le refaire, samedi 2 décembre. Car derrière l’abondance d’un secteur en perpétuelle ébullition se cache une réalité tout autre. Ils ne sont pas nombreux les auteurs et illustrateurs à vivre de leur plume. Pour mieux comprendre leurs conditions de travail précaires, une websérie en mode humour incisif a été tournée par la Charte des auteurs jeunesse. Explicite et efficace.

Articles similaires

SLPJ 2020. Vingt titres sélectionnés pour les pépites

SLPJ 2020. Vingt titres sélectionnés pour les pépites

Des petits romans illustrés de qualité pour lire tout seul

Des petits romans illustrés de qualité pour lire tout seul

Le Salon du livre et de la presse jeunesse maintenu à Montreuil… et partout en France

Le Salon du livre et de la presse jeunesse maintenu à Montreuil… et partout en France

Prix Vendredi. Les dix romans sélectionnés sont…

Prix Vendredi. Les dix romans sélectionnés sont…

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com