Touche-moi, Susie Morgenstern, L’Ardeur, Thierry-Magnier

Touche-moi, Susie Morgenstern, L’Ardeur, Thierry-Magnier

Susie Morgenstern parle de sexe aux adolescents dans Touche-moi, une comédie sentimentale remplie de malice qui met en scène Rose, une albinos obsédée par l’organe masculin.

On ne présente plus Susie Morgenstern. L’autrice âgée de 75 ans écrit en littérature jeunesse depuis assez longtemps pour être lue par plusieurs générations. Elle fait partie aussi de ces personnalités que l’on reconnaît sans peine grâce à son accent venu d’outre-Atlantique. Et quand on a la chance de la croiser, on est frappé par sa fantaisie et son enthousiasme débordant, toujours partante pour oser.

Susie Morgenstern. Crédit Christian Delépine

Quand l’éditeur Thierry Magnier lui a parlé de la collection L’Ardeur, ça a tout de suite fait tilt, elle qui aurait adoré lire des romans de cette collection adolescente.

Faute d’en avoir lu, cette fan de la série britannique Sex Education , qu’elle trouve formidable, se met tout de suite à écrire Touche-moi et donne la parole à Rose, 16 ans. La jeune fille confie ses désirs et ses fantasmes, fait marcher son petit cinéma personnel et s’invente des histoires torrides.

PODCAST. Ecouter également le troisième épisode de la série lire Entre les lignes avec Livresse consacré à Touche-moi de Susie Morgenstern.

Est-ce que Rose est normale ?

Rose se demande si c’est normal d’être obsédée par le sexe. Sans lui donner de réponse, Susie Mongenstern la laisse se questionner tout au long d’une année scolaire ponctuée de micro-événements de la vie (joyeux, préoccupants, graves, tristes ou dérangeants) et des rencontres, dont celle d’Augustin, un élève de sa classe, richissime, boutonneux et asocial.

Rose apprend à le connaître, voit ses boutons disparaître et tombe amoureuse. Mais pas de passage à l’acte, malgré son impatience (il faut bien que l’autre soit prêt aussi). En attendant, Rose reste dans le registre cérébral, avec de l’humour et un peu d’autodérision.

Touche-moi, Susie Morgenstern, L'Ardeur, Thierry-Magnier, 224 pages, 14, 90 €.
Thierry-Magnier, 224 pages, 14, 90 €.

Petite précision, Rose est albinos. Sa condition ne mérite pas le statut d’handicapée, mais elle trouve que c’est un handicap d’être aussi sensible à la lumière. Sans parler du regard des autres qu’elle a appris à anticiper et décoder.

Autour de Rose, gravitent de nombreux personnages (famille, amies, ennemie et des surprises) que l’écrivaine laisse venir à elle sans savoir ce qu’ils vont devenir dans le chapitre suivant.

In fine, Touche-moi se révèle être une comédie sentimentale, drôle, malicieuse, pudique, avec des rires, des larmes, et cette touche singulière de l’autrice qui dédramatise les couacs de la vie.

Articles similaires

Soleil glacé, Séverine Vidal, Robert Laffont

Soleil glacé, Séverine Vidal, Robert Laffont

Éric Pessan : « C’était le bon moment pour écrire cette histoire-là »

Éric Pessan : « C’était le bon moment pour écrire cette histoire-là »

L’âge des possibles, Marie Chartres, L’école des loisirs

L’âge des possibles, Marie Chartres, L’école des loisirs

Âge tendre, Clémentine Beauvais, Sarbacane

Âge tendre, Clémentine Beauvais, Sarbacane

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com