A TAKAlire, on se réchauffe avec des livres !

Pas facile de tenir deux heures dans le froid… et pourtant !

D’accord, la Bretagne a été épargnée par les -10°, -20° qui se sont installés dans certains coins de l’Hexagone. Mais -6°, on n’est pas habitué. Et dans une pièce presque totalement vitrée, un chauffage d’appoint arrive difficilement à réchauffer l’atmosphère.

Du coup, à TAKAlire, j’étais gelée quand Busé, 7 ans, est arrivée. Histoire de ne pas focaliser sur le froid,  je lui ai tout de suite proposé de lui raconter l’enfance de Jacques Prévert.

« Oui je veux bien. »

Ce qui est chouette  avec  Busé, c’est qu’elle est toujours partante avec le sourire aux lèvres. Celui des 7 ans où dents de lait cohabitent avec deux dents définitives. Nicolas, 9 ans, préfère feuilleter les documentaires.

« Tu connais Jacques Prévert ? »

Petit oui mais qu’importe, la miss est curieuse et m’invite à commencer l’histoire confortablement installée dans le fauteuil. De mon côté, je rentre sans problème dans l’oralité. Le texte est bien écrit. Ça coule et ça roule. Nicolas finit par tendre l’oreille et n’en loupe pas une miette. Mon auditoire s’étonne, s’émeut, sourit, rigole. Car même si l’enfance de Jacques est difficile, la fantaisie domine.

La lecture se termine sur des photos de Jacques Prévert petit, puis adulte. L’une d’entre elles mérite que l’on s’y attarde. Le poète se trouve devant une devanture d’un magasin. Les enfants observent mais ne remarquent rien.

« Regardez bien sa tête, elle cache une lettre. Et Merode avec un « o » caché, ça fait…» « Oh » « Oooooh »

Les enfants s’esclaffent chacun leur tour une fois la blague comprise. Je referme le livre.

« C’était trop bien »s’exclame Busé ! 

Je suis d’accord avec elle. Moi aussi j’ai appris des choses sur l’enfance de Jacques… et, du coup, j’ai envie de redécouvrir l’œuvre de Prévert. Et tout ça m’a permis d’oublier le froid. 😉

Rue du Monde
Petit jacques deviendra Prévert de Carole Aurouet et Bruno Heitz, Rue du Monde, 48 pages, 9,50 €. Dès 7 ans.

Articles similaires

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Bonne annééééééééééééée ! En 2022, lisez heureux

Bonne annééééééééééééée ! En 2022, lisez heureux

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com