Bamba, Anne Loyer, éditions du Rocher

Bamba, Anne Loyer, éditions du Rocher

Le roman d’Anne Loyer explore avec sensibilité la décision de Bamba, jeune fille émancipée et mère à l’âge de 17 ans.

Bamba. C’est le nom du dernier roman d’Anne Loyer paru aux éditions du Rocher au début du mois de mars. Le titre sonne comme une chanson. C’est aussi le prénom d’une jeune fille de 17 ans qui se réfugie dans la danse, la nuit, pour échapper au jour, trop lourd. Sur la piste, elle ondule, légère et libre, mystérieuse aussi. Son secret s’appelle Kylian. Il a à peine quelques mois. Il l’attend chez Paul.

Le retraité échange sa chambre contre un peu de compagnie. Il pensait accueillir un étudiant avec un avenir, il se retrouve avec une mineure instable qui vit au jour le jour et des cris de bébé. Trois générations dans un même pavillon. L’image est belle, la réalité l’est moins.

Bamba coche la case fille-mère émancipée. Au fil des chapitres flash-back qui alternent avec le présent raconté par le « je » de Bamba, le lecteur apprend le cancer fatal de sa mère lorsqu’elle avait 10 ans la plongeant dans un abîme sans fond. Le coup de foudre, le désir charnel et l’abandon de son Apollon volage. Le retard de règles et sa grossesse.

Bravache, fragile et libre

Bamba d’abord sonnée, va voir dans cette graine plantée dans son ventre un petit miracle qui va durer. Une issue, un espoir qui donne un sens à sa vie, qui comble le vide. Tant pis pour le bac. Tant pis aussi pour Mozart, son ami, amoureux silencieux. Tant pis enfin pour les autres. Tous les autres. Cet enfant, elle veut le garder.

Anne Loyer aime raconter les tranches de vie d’ados, presque adultes, cabossés et malmenés par l’existence. En témoignent ses précédents romans dans la même veine : Comme une envie de voir la mer, La Belle rouge, Car boy et La Fille sur le toit. Elle dresse à chaque fois leur portrait sans jugement. Elle croit en eux, mais ne les épargne pas. Elle les confronte à d’autres personnages et explore avec finesse leur métamorphose.

Editions du Rocher
Bamba, Anne Loyer, éditions du Rocher, 214 pages, 12,90 €.

Avec Bamba, bravache, fragile et libre, l’autrice cherche à comprendre une jeune fille de 17 ans qui décide de garder son enfant contre l’avis de tous, dont le sien. Il en résulte un roman à la fois puissant, mais aussi à fleur de peau. Un concentré d’émotions qui bouscule un peu, mais dont on ressort avec l’envie de danser avec Bamba… sur Dandy, d’Alain Souchon.

Articles similaires

Podcast. « « Pour Bamba, avoir cet enfant, c’est la seule façon de s’en sortir »

Podcast. « « Pour Bamba, avoir cet enfant, c’est la seule façon de s’en sortir »

Des yeux de loup, Alice Parriat, L’école des loisirs

Des yeux de loup, Alice Parriat, L’école des loisirs

Taxi pouet-pouet, l’album explosif de Stéphane Servant et Élisa Géhin

Taxi pouet-pouet, l’album explosif de Stéphane Servant et Élisa Géhin

Que lisaient nos aïeuls quand ils étaient enfants ?

Que lisaient nos aïeuls quand ils étaient enfants ?

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com