D’un Grand loup rouge, Mathias Friman, Les Fourmis rouges

D’un Grand loup rouge, Mathias Friman, Les Fourmis rouges

Mathias Friman raconte la migration, à sa façon, en explorant la nature dans un style sobre et réaliste et avec une seule couleur

Qu’est-ce qui pousse un loup rouge à fuir ? La désolation, la solitude, la mort ? Que sont devenus les siens ? Des cartouches vides laissent présager le pire. Qu’est devenue la forêt ? Les troncs décapités sont explicites. Le loup rouge a perdu les siens et son territoire, mais heureusement, il n’a pas perdu son instinct de survie.

Alors, il fuit. Il émigre. Qu’importe la faim, le chagrin et le froid. Garder espoir, c’est rester vivant. Deux plans larges dévoilent la distance parcourue. L’épuisement se devine dans l’attitude du loup. Mais au bout du chemin, enfin, des semblables lui font face dans la nuit. Semblables ? Lui est rouge, eux sont gris, mais ils se disent blancs. Sauront-ils l’accueillir ? Leurs peurs brouillent leur mémoire… Celle de leur chef est intacte. Un loup est un loup, un point c’est tout.

Cet album au texte limpide et au dessin réaliste raconte une histoire de migration qui ressemble à toutes les autres. Car c’est une histoire simple et universelle. Une belle histoire aussi. À condition de surmonter ses peurs, faire taire les rumeurs et ne pas oublier d’où l’on vient. Pour mieux accueillir l’autre, quelle que soit sa couleur.

D'un Grand loup rouge, Mathias Friman, Les Fourmis Rouges, 32 pages, 14,50 €.
D’un Grand loup rouge, Mathias Friman, Les Fourmis Rouges, 32 pages, 14,50 €..

Après D’une Petite mouche bleue et D’une petite graine verte, D’un Grand loup rouge est le troisième opus de Mathias Friman. L’auteur-illustrateur croque la nature avec élégance et poésie, en mettant en scène une seule couleur qui fait sens. Un troisième album toujours aussi réussi.

Articles similaires

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Il était une fois Flore Vesco

Il était une fois Flore Vesco

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com