L’argent de Marie Desplechin et Emmanuelle Houdart

L’argent de Marie Desplechin et Emmanuelle Houdart

J’ai bien failli passer à côté de ces portraits exquis qui parlent sans tabou de l’argent !

Cet album s’impose par son grand format et ses illustrations singulières. Il fascine et effraie en même temps. Les illustrations sont étranges et le texte en vis-à-vis paraît bien dense… J’y vais, je n’y vais pas ?

Pourtant, il serait dommage de se priver de la plume de Marie Desplechin qui, à partir des tableaux d’Emmanuelle Houdart, nous écrit le portrait de douze personnages à travers le prisme de l’argent. Leur point commun ? Parents ou amis, ils sont tous invités au mariage de Virginie.

Thierry-Magnier
53 pages, 21,90 €. Dès 12 ans.

C’est très bien écrit, avec subtilité et acidité. Criant de vérité. Quant aux illustrations, il faut prendre le temps de les apprivoiser. Car elles aussi, elles en racontent des choses. Le tout en fait un album exigeant, au premier abord difficile, mais qui devient très vite passionnant. Il montre combien notre rapport à l’argent régit nos vies. C’est bien de prendre le temps d’y réfléchir.

Et moi je dis un grand merci à Anne Loyer. Grâce à sa chronique et à son enthousiasme (à Montreuil), elle m’a permis de ne pas passer à côté de cet album que je mettais en dessous de la pile en me demandant à qui il pouvait bien s’adresser… Et pourtant, j’adore l’écriture de Marie Desplechin !

Maintenant que j’ai pris le temps de le lire, je dois admettre qu’il s’agit d’un beau livre à offrir aux grands enfants (adolescents ?) qui aiment s’interroger sur le sens des choses à travers des textes intelligents et qui apprécient les images artistiques qui questionnent aussi.

Articles similaires

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Il était une fois Flore Vesco

Il était une fois Flore Vesco

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com