Le cœur en braille est aussi un film depuis ce mercredi 28 décembre

Le roman de Pascal Ruter a inspiré Michel Boujenah en tant que réalisateur

Avant d’être un film, Le Cœur en Braille est le premier roman de Pascal Ruter et le premier tome d’une trilogie à la chronologie inversée (le deuxième tome, Du bonheur à l’envers, se déroule avant le premier et a été sélectionné pour le Prix dimoitou en 2013). « Ça me plaisait l’idée que Michel Boujenah refaçonne mon histoire », commente Pascal Ruter.

Celle de Victor, qui entame l’année scolaire sans illusions. Le collège et lui sont juste incompatibles. Heureusement, il a son copain Haïçam, avec qui il mange des loukoums et son père, avec qui il partage la passion de la mécanique. Jusqu’au jour où Marie-José, élève modèle et virtuose du violoncelle, s’intéresse à lui en plein contrôle de maths. Elle lui propose de l’aider pour ses devoirs. À partir de ce moment là, les repères de Victor volent en éclat.

« Dans le film, le point de vue est celui de Marie-José et non celui de Victor et je trouve ça intéressant car ça renforce le côté manipulateur de Marie-José, analyse Pascal Ruter qui a découvert le film quelques semaines avant sa sortie. Le côté burlesque du roman est atténué mais l’esprit doux-amer est bien présent comme la relation touchante entre le père et le fils. En revanche, les difficultés de Victor passent au second plan. »

Une bonne raison pour se replonger dans le roman. Car Victor a une façon irrésistible de raconter son quotidien et de le rendre poétique. Lire ses journées à travers son regard décalé et hypersensible est une expérience émotionnelle qui emporte lecteur dans des fous rires mémorables.

Quant aux personnages qui gravitent autour de lui, ils méritent que l’on prenne le temps de faire connaissance. D’abord, Haïçam, joueur d’échec et philosophe à ses heures, (très réussi dans le film selon l’auteur). Mais surtout Marie-José, condamnée à perdre la vue à cause d’une maladie incurable et dont l’intelligence brille par sa capacité à voir à travers les gens. L’amitié (et plus) qui naît entre elle et Victor, union improbable, donnera l’occasion au garçon de compter énormément pour quelqu’un et de regarder sensiblement pour deux.

 

Articles similaires

Sylvain Pattieu remporte le Prix Vendredi 2021

Sylvain Pattieu remporte le Prix Vendredi 2021

Rencontre avec Jean-Claude Mourlevat, le « Nobel » de la littérature jeunesse

Rencontre avec Jean-Claude Mourlevat, le « Nobel » de la littérature jeunesse

Le Printemps des poètes revient samedi 13 mars

Le Printemps des poètes revient samedi 13 mars

Quatre Médium box remplies de surprises littéraires

Quatre Médium box remplies de surprises littéraires

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com