TAKAlire, la reprise, avec les rires d’Anton

Après quatre mois d’absence, j’ai retrouvé TAKAlire et Anton qui n’a pas le rire dans sa poche

C’est juste une histoire de planning. Depuis la rentrée, mes mercredis se passent au boulot. Sauf au mois de novembre où le 4, j’ai enfin repris le chemin de TAKAlire avec Au bureau, un album cartonné, au graphisme particulier et des flaps à volonté. Un comble (inconscient) alors que c’est justement le boulot qui m’a privée de TAKAlire pendant deux mois !

Rien n’était prémédité en tout cas. Ni le choix de l’album. Ni l’enthousiasme qu’il a suscité auprès d’Anton, 2 ans et demi, et Marine, 6 ans. L’un comme l’autre ont été attirés par les illustrations colorées, foisonnantes et pixellisées.

Le livre embarque le jeune lecteur là où travaille la mère de Sidonie qui est souffrante. L’occasion est trop belle pour Sidonie de se rendre dans ce lieu où sa mère a toujours refusé de l’emmener. Et de découvrir étage par étage une entreprise étrange où les salariés ont des comportements bizarres (quelques caricatures font néanmoins échos à une certaine réalité).

« Pourquoi ils ont des têtes carrées » interroge Marine ? Anton, lui, a vite repéré les flaps. Que de portes à ouvrir ! « Oh, il fait pipi en jouant de l’accordéon » Anton n’en revient pas et rit à gorge déployée. La visite continue en montant à l’étage supérieur. « Elle est où Sidonie ? » interroge Marine avant de dire triomphante : « Ah ! La voilà ! »

La lecture se métamorphose vite en un jeu d’observation. De vitesse aussi. C’est à celui qui ouvrira le premier le prochain flap. Du coup, on passe à côté d’un tas de scènes mais ce n’est pas grave. Le livre sera encore là la semaine prochaine.

Anton décroche et part jouer avec Mamadou, 8 mois, enfin réveillé. Marine, qui commence tout juste à lire, garde le livre et déchiffre les mots à son rythme.

Les Fourmis rouges
Au bureau, Paul Martin et Guillaumit, Les fourmis rouges, 24 pages, 16,50 €. Dès 3 ans.

Articles similaires

L’âge des possibles, Marie Chartres, L’école des loisirs

L’âge des possibles, Marie Chartres, L’école des loisirs

Âge tendre, Clémentine Beauvais, Sarbacane

Âge tendre, Clémentine Beauvais, Sarbacane

Court toujours, une collection qui s’adapte au mode de vie des 15-25 ans

Court toujours, une collection qui s’adapte au mode de vie des 15-25 ans

Balto, le dernier des valets de cœur, Jean-Michel Payet, l’école des loisirs

Balto, le dernier des valets de cœur, Jean-Michel Payet, l’école des loisirs

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com