Vite, c’est le printemps des poètes !

L’opération a commencé le 8 et se termine le 23 mars. Cette année, les éditeurs jeunesse se sont encore montrés créatifs et poétiques !

Affiche ton poème !
Cet album grand format propose une lecture graphique et typographique de textes courts de 27 grands noms de la poésie contemporaine. Mais ce n’est pas tout, chaque feuillet peut se détacher et s’afficher pour semer de la poésie sur tous les murs de la cité. Une chouette idée signée Alain Serres dont l’inventivité revigore et invite les enfants à en faire autant et bien au-delà du 23 mars. Mercredi, c’est sûr, il y en aura à TAKAlire ! (Rue du monde, 64 pages, 20,20 €. Pour tous.)

Pool !
Après Poèmes de terre et Amis mots et faux amis, ce nouvel album, élégant et soigné, propose un exercice de style oulipien dans lequel les « e » se sont « cassés ». C’est drôle, inventif et ludique. Et très bien illustré. À picorer sans modération ! (Pascale Petit et Renaud Perrin, Rouergue, 96 pages, 15,50 €. Dès 6 ans.)

Miss carabis carabosse soldat
C’est un recueil de comptines en provenance des cours de recréation. Certaines n’ont pas pris une ride et continuent à accompagner les jeux d’aujourd’hui. D’autres sont étonnantes, entraînantes, vivifiantes. Toutes sont pleines de fantaisies. Les illustrations s’inspirent de l’univers du cirque et accompagnent avec inventivité ces ritournelles cocasses. À partager entre petits et grands avec gaieté ! (Charlotte Mollet, Didier jeunesse, 64 pages, 14,20 €. Dès 6 ans.)

Quand les poètes s’amusent
Les poètes ne sont pas que des écorchés vifs dont le spleen inspire. Il y a aussi des poètes débordant d’humour qui aiment s’amuser avec les mots, l’absurde, le sens. Si l’on ajoute le crayon espiègle de Pef pour illustrer ces poèmes malicieux, cela devient jubilatoire. Le plus ? Des exercices ludiques pour donner envie aux enfants de créer joyeusement ! (Jean-Hugues Malineau et Pef, Albin Michel Jeunesse, 62 pages, 13,90 €. Dès 8 ans.)

Un jardin sur le bout de la langue
En cette veille de printemps, rien de mieux que ce recueil de poèmes qui chantent et croquent les fruits et les légumes du jardin. La ballade de la poire et du poireau, L’olivier a les yeux noirs, Le blues des épinards… C’est inattendu, drôle et succulent de quoi rêver un potager. Le tout est illustré au crayon et avec beaucoup d’ingéniosité. À consommer cinq fois par jour évidemment ! (Constantin Kaïtéris et Joanna Boillat, Motus, 72 pages, 10 €. Dès 7 ans.)

 

 

 

 

Articles similaires

Sylvain Pattieu remporte le Prix Vendredi 2021

Sylvain Pattieu remporte le Prix Vendredi 2021

Rencontre avec Jean-Claude Mourlevat, le « Nobel » de la littérature jeunesse

Rencontre avec Jean-Claude Mourlevat, le « Nobel » de la littérature jeunesse

Le Printemps des poètes revient samedi 13 mars

Le Printemps des poètes revient samedi 13 mars

Quatre Médium box remplies de surprises littéraires

Quatre Médium box remplies de surprises littéraires

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com