Au pays de la mémoire blanche

Un roman graphique, entre BD et album, qui ne laisse pas indifférent.

Rousseau se réveille dans un hôpital, le visage bandé et la mémoire vide. Il a atterri là après l’explosion d’un bus. Dans cette ville de chiens où les chats sont traqués et tués, la peur s’est installée. Un mur s’est dressé. Rousseau a le sentiment d’avoir une mission… Est-ce un album, un roman graphique, une BD ? Ce livre atypique vous accompagne longtemps après sa lecture. Grâce à des illustrations à l’huile sur toile d’une profondeur saisissante. Et à un texte aux références nombreuses. L’implicite ouvre à de multiples interprétations. A noter aussi sa qualité de fabrication. Un très beau livre. (chronique parue dans dimanche Ouest-France le 18 décembre)

Sarbacane
Au pays de la mémoire blanche de Carl Norac et Stéphane Poulin, Sarbacane, 128 pages, 25 €. Ados.

Articles similaires

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com