Aysegul et Sudenur sont venues à TAKAlire !!

Enfin une permanence avec des enfants !

Il ne faut jamais désespérer. Pourtant, au bout de plusieurs mercredis sans voir la tête d’un enfant, je n’étais pas loin de l’être (désespérée) au point d’échafauder des plans de crise pour sauver TAKAlire ! Et puis elles sont arrivées, Aysegul et sa petite sœur Sudenur. J’ai failli exploser de joie en les voyant ce qui les a un peu surprises…

J’ai une affection particulière pour Aysegul. Je la connais depuis la petite section. Elle a un caractère bien trempé tout en étant ultra-attachante. J’étais l’une des adultes référentes de son gîte à Tremelin où les deux classes de grande section passaient deux nuits en fin d’année scolaire. Forcément, ça crée des liens. Elle a l’âge de Lou. Elles sont copines mais depuis le collège, elles ne sont plus dans la même classe et se voient moins.

Sa visite était l’occasion de prendre de ses nouvelles. « C’est dur la sixième » a-t-elle lâché « surtout en français ». Je lui ai aussitôt proposé de l’aider si elle le souhaitait. Il suffisait que l’on se retrouve à TAKAlire le mercredi après-midi.  Affaire à suivre…

Aysegul est repartie avec deux romans : Princesse en danger de Pierre Bottero et Quand j’étais une déesse d’Irène Cohen-Janca. Le premier je ne l’ai pas lu mais je fais confiance à Pierre Bottero pour embarquer Aysegul dans une aventure rythmée. Le second, je le connais et je me souviens l’avoir apprécié. D’abord il y a l’écriture de l’auteure et puis l’histoire qui embarque le lecteur au Népal avec cette petite fille de 11 ans, détestable malgré elle, et qui, peu à peu, va s’humaniser. J’espère que les livres vont lui plaire.

Sudenur avait ramené des livres de Crocolou. Et elle est repartie avec trois autres titres dont Crocolou aime avoir peur. Je n’ai malheureusement pas pu le lui lire (elles étaient pressées à cause d’un rendez-vous chez le docteur). J’ai juste eu le temps de lui montrer que dans Crocolou, il y a le mot lou, comme Lou. Ça m’a rappelé les lectures d’apprentissage en grande section et CP…

Ça m’a fait du bien de jouer le rôle de passeur d’histoire. En réalité, ça me manquait terriblement. J’espère qu’elles vont toutes les deux revenir la semaine prochaine.  Ne jamais désespérer…

Logo takalire

Articles similaires

Takalire a un alter ego dans la médina de Fès au Maroc

Interdit ou bienvenue ?

La journée de Nip & Nimp, Lionel Serre, Les fourmis rouges

Les premières lectures de Saïn Da à TAKAlire

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com