Baleine rouge, Michelle Montmoulineix, Hélium

Un roman qui entremêle, avec finesse et psychologie, deux récits : l’un contemporain et l’autre légendaire

Delphine vit l’abandon de sa mère avec ambivalence. Elle comprend l’appel du large de Moon, mais lui en veut de ne pas l’avoir emmenée. Elle est restée à Paris avec son père. Ce dernier, toujours en colère, s’est depuis peu radouci par la présence de Ludivine, sa nouvelle amoureuse. « Les-vacances-à-la-mer-rien-que-nous-deux » se changent en vacances à trois. L’adolescente se console à l’idée de retrouver l’océan. Elle va en réalité trouver bien plus grâce à une étrange vieille dame à la robe rouge et un conteur exceptionnel qui sait parler à son cœur de baleine esseulée.

Les histoires aident à grandir, à se construire, à comprendre ses émotions enfouies. Ce roman le prouve habilement en reliant la légende à la réalité grâce à Léandre, un conteur au phrasé musical capable de scotcher deux adolescents des heures entières, suspendus à ses mots. Les aventures d’Eliaz, jeune mousse sur La Jeanne qui communiquait avec les baleines avec son violon, les captivent, les touchent et les bouleversent.

Les deux récits s’entremêlent habilement : sur la forme, d’abord, par une typographie légèrement modifiée. Sur le fond, ensuite, via le personnage de Marina, la vieille dame à la robe rouge. Les adultes la prennent pour une folle mais on peut aussi la voir comme un personnage tout droit sorti d’un conte.

Nourris des mots de Léandre, les deux adolescents s’approprient l’histoire du jeune marin et l’interprètent chacun à sa façon. Delphine y trouvera de quoi élucider ses sentiments ambivalents et y puisera le courage de quitter son père pour rejoindre sa mère. Ainsi que les baleines bleues du Saint-Laurent…

Hélium
Baleine Rouge, Michelle Montmoulineix, hélium, 192 pages, 13,90 €. Dès 9 ans.

Articles similaires

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com