Bibliothèque de rue en fête

La carriole de TAKAlire invitée en voisine à une fête des livres

Depuis le début du printemps, la carriole de TAKAlire est restée enfermée. Mais ce dimanche 13 mai, le soleil daigne enfin se montrer sans l’ombre d’un nuage. Du jamais vu depuis le mois de mars! Une condition pour parcourir le kilomètre qui nous sépare du lieu de rendez-vous. Et une sacrée chance, sinon la fête aurait été complètement ratée.

Et là tout y est: la pelouse, la sono, les transats, des ateliers… et la carriole orange pétant venue rencontrer la bibliothèque de rue, immobile et ouverte 24h sur 24, où les habitants empruntent des bouquins en les remplaçant par d’autres. Une initiative différente de la nôtre sur la forme mais pas complètement sur le fond. Car l’envie de provoquer des rencontres avec les livres est la même. Autour de la carriole, les gens s’agglutinent, s’interrogent (non ce ne sont pas des glaces mais des livres!) et l’admirent. D’autres s’allongent sur les nattes pour lire.

Dimanche 13 mai à Bibliothèque de rue en fête.

Une jeune fille de 12 ans s’approche. Nous avons embarqué surtout des albums et deux Petites poches des éditions Thierry Magnier, faciles et rapides à lire. Je lui propose Ecran total de Christophe Léon, elle accepte. Quelques minutes plus tard, elle m’annonce que cette histoire de parents accros à la télé l’a bien fait rigoler mais maintenant elle doit y aller. Avant, je l’invite à venir les mercredis à TAKAlire où il y a plein d’autres livres pour son âge. « J’adore lire » me lance-t-elle avant de partir avec un grand sourire. Une nouvelle TAKAlectrice ? Affaire à suivre.

 

THierry Magnier
Ecran total, Christophe Léon, Thierry Magnier, 48 pages, 5 €. Dès 7 ans.

 

 

Articles similaires

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com