Bus en goguette de Gianni Rodari et Blanca Gomez

J’ai comme une furieuse envie de prendre ce trolleybus numéro 75 !

Ce matin-là, le trolleybus numéro 75 quitte le centre de Rome en direction d’une destination inconnue. Les passagers, le nez dans leur journal, mettent un temps à réaliser que la ville a laissé la place à la campagne mais dès que l’un d’entre eux découvre ce changement de paysage, c’est la panique générale. C’est terrible, ils vont être en retard au travail !

Le contrôleur et le conducteur tentent de calmer l’émeute assurant qu’ils n’y sont pour rien mais qu’il leur est impossible de remettre le trolley sur le bon chemin. Lui n’en fait qu’à sa tête et finit par s’arrêter à l’orée d’un bois. L’occasion pour tous ces fonctionnaires de prendre l’air et d’apprécier ce premier jour de printemps qui mérite bien que l’on arrête le temps pour le fêter dignement !

Cette parabole sur le temps est idéale pour prendre du recul sur nos rythmes effrénés et nos vies stressées. Les illustrations au charme désuet n’enlèvent rien à l’actualité du thème. Dans cette petite histoire, petits et grands trouveront une lueur d’espoir pour retrouver le goût des petits riens qui pimentent la vie à condition d’être capable de les voir.

J’ai bien failli ne pas vous parler de cet album car le 21 mars est déjà loin mais comme le printemps vient tout juste d’arriver… Et puis je l’admets, en ce moment tout va à 100 000 à l’heure. Je ne sais pas ce que je donnerais pour me retrouver dans ce bus en goguette qui a le pouvoir d’arrêter le temps pour permettre aux gens de cueillir des cyclamens…

 

La joie de lire
Bus en goguette, Gianni Rodari et Blanca Gomez, La joie de lire, 32 pages, 14,90 €. Dès 5 ans.

Articles similaires

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com