Chouette divorce d’Isabelle Minière

Est-ce qu’un divorce peut-être sympa ? Léo donne son point de vue… avec sincérité et humour !

Les parents de Léo adorent faire des blagues. Aussi, lorsque sa mère lui annonce en ayant pris soin de préparer de bonnes crêpes que son père et elle divorcent mais surtout, qu’il ne s’inquiète pas car ils ont tout prévu… Léo trouve la bague osée mais tente une réponse à la hauteur tout en continuant d’engloutir les crêpes en question. Celles-ci commencent à prendre un goût amer lorsque sa mère, soulagée, le félicite pour prendre la nouvelle avec autant de maturité. Elle en profite pour continuer sur sa lancée et elle lui parle de machin et machine très sympas, puis de la fille de machin qui est plus jeune que lui mais très sympa aussi et du fils de machine qui a son âge mais il verra, très sympa… forcément. 

Pierre, Caroline, Léa, Hugo… Léo frôle l’indigestion de crêpes ! Dorénavant, il a un mois pour faire le deuil de son ancienne vie et trouver une nouvelle place dans celle que ses parents ont choisie mais qui sera sympa, cela va sans dire. Après tout, il n’y a pas mort d’homme. N’empêche, les crêpes n’auront plus jamais le même goût pour Léo.

Oui, je l’avoue. Je me suis dit : « encore un roman sur le divorce ! » En même temps, un roman miroir s’inspire de la réalité. Et les divorces font partie de la réalité des enfants que ce soit de façon directe ou indirecte. Donc, logique que les romans qui s’adressent aux enfants s’emparent aussi de cette réalité-là. La question est comment ?

En se plaçant du point de vue de Léo pour raconter le divorce « sympa » de ses parents, l’auteure a touché juste. Il faut dire que le ton de Léo vaut le détour. Son humour met de la distance à une vérité qu’il a du mal à encaisser. Bien sûr, il devrait se réjouir que le divorce de ses parents se passe aussi bien. Mais ça, c’est bien une réflexion d’adulte. Léo, lui, se sent légèrement trahi et aimerait décider tout seul ce qu’il trouve sympa ou non. Pour ça, il a besoin de temps pour digérer, faire connaissance avec sa famille recomposée et s’adapter ! Et il y arrive plutôt bien.

Rouergue
Chouette divorce ! Isabelle Minière, Rouergue, 76 pages, 7 €. Dès 9 ans.

 

 

Articles similaires

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com