Des bêtises, des cadeaux, des chansons… Trois albums qui se lisent et qui s’écoutent aussi

Des bêtises, des cadeaux, des chansons… Trois albums qui se lisent et qui s’écoutent aussi

Au programme, une Sophie revivifiée en mots et en dessins, un papa ours qui assure la veille de Noël et une anthologie intime de comédies musicales

Soyons honnêtes, exceptée leur version sonore, ces trois albums sélectionnés n’ont pas grand-chose en commun au premier abord. Pourtant, ils ont aussi un autre point commun. Chacun à leur façon, ils se rejoignent par leur dimension patrimoniale : Anaïs Vaugelage redonne un coup de jeune au chef-d’œuvre de la comtesse de Ségur. Papa Ours respecte les rituels de Noël au millimètre près. Quant à Susie Morgenstern, elle transmet avec passion les spectacles de Broadway des années 1950-1960.

Des malheurs de Sophie, Anaïs Vaugelade, Didier jeunesse

La Sophie d’Anaïs Vaugelade a une bonne qui s’occupe d’elle, des habits désuets et des idées saugrenues à la pelle. A première vue, elle n’est pas très éloignée de celle de la comtesse de Ségur qui a grandi au XIXe siècle.

Pourtant, celle dessinée par Anaïs Vaugelade semble très proche des enfants d’aujourd’hui : ses attitudes (l’acharnement qu’elle met à découper la salade, par exemple), ses regards pleins d’émotions ambivalentes (comment réagir face à un vautour qui emporte son poulet qu’elle promenait comme un chien), ses colères (lorsqu’elle refuse de se changer pour ramener une fourmis dans sa chambre).

Didier jeunesse
48 pages, 49 minutes audio, 23,80 €. Dès 6 ans.

Au fil des pages, l’album illustré se transforme en bande dessinée au chapitre 6. Intitulé Les idées, il est précédé d’une mise en garde très personnelle de l’auteure qui illustre sa proximité avec ce personnage littéraire. Le rythme s’accélère en mode bêtises qui s’acharnent sur la poupée… Et ce n’est pas fini !

Le texte lu par Elsa Lepoivre de La Comédie-Française accompagné des musiques de Schumann au piano redonne à l’histoire sa dimension classique faisant le lien entre l’œuvre passée et celle revivifiée par Anaïs Vaugelade. L’enfance (ici dans sa version bêtises) ne prend pas de ride et se rejoue de génération en génération comme les grands livres pour enfants. Cette version fraîche, irrévérencieuse et tendre Des malheurs de Sophie en est la preuve.

Papa Bisous fête Noël, Karine-Marie Amiot, Gérald Guerlais, Deux Coqs d’Or

24 pages, 15,50 €. Dès 3 ans.

Comment canaliser l’excitation d’une ribambelle d’oursons la veille de Noël ? Papa Ours ne fait guère preuve d’originalité mais pourquoi se casserait-il la tête à trouver de nouvelles idées alors qu’il suffit de suivre à la lettre les rituels : la photo avec le père Noël, le sapin, les décorations, les lettres au père Noël, les chaussons… Tout y est ou presque, dans une dominance de rouge et de vert, avec deux pincées de modernité : un papa solo, c’est assez rare pour le remarquer et un smartphone en guise d’appareil photo. Les rituels vivent avec leur temps !

L’originalité de cet album rassurant, c’est dans sa façon de l’écouter. Il suffit de scanner un flashcode avec son smartphone pour accéder à l’histoire lue à voix haute. C’est très simple et ça peut s’avérer très pratique le soir quand on prépare à manger pour canaliser l’excitation des enfants, les vrais, qui commence dès maintenant.

Be happy, Susie Morgenstern et Sébastien Mourrain, Didier jeunesse

Susie Morgenstern et Sébastien Mourrain nous avaient fait swinguer sur la vie de Gershwin en 2015. Le duo revient pour nous faire danser et chanter sur les comédies musicales des années 1950-1960 qui ont bercé la préadolescence de l’auteure franco-américaine et même plus.

L’album se présente comme une anthologie mais les textes, autobiographiques, sont empreints d’une dimension intime. Elle renvoie vers le mal-être d’une préadolescente complexée. Heureusement, les paroles et les notes de chaque chanson choisie atténuent ses complexes et l’aident à grandir.

Didier jeunesse
48 pages, 64 minutes audio, 29,90 €. Dès 6 ans.

« Quand on est déprimé, désespéré et découragé, on peut chanter ! » assure Susie Morgenstern. Il suffit d’écouter en continu le cd des 19 titres sélectionnés pour s’en persuader (on peut en écouter quelques extraits sur le site de Didier jeunesse). Les illustrations mélangent habilement les scènes célèbres des comédies musicales avec la petite Susie et ses sœurs.

Susie Morgenstern réussit, une nouvelle fois, à transmettre cet entertainment américain avec un enthousiasme communicatif. Que du bonheur !

Articles similaires

Touche-moi, Susie Morgenstern, L’Ardeur, Thierry-Magnier

Touche-moi, Susie Morgenstern, L’Ardeur, Thierry-Magnier

Julian est une sirène, Jessica Love, Pastel

Julian est une sirène, Jessica Love, Pastel

Des vacances timbrées, Mathilde Poncet, Les Fourmis rouges

Des vacances timbrées, Mathilde Poncet, Les Fourmis rouges

Salut les p’tits amis ! Hollis Kurman et Barroux, Rue du monde

Salut les p’tits amis ! Hollis Kurman et Barroux, Rue du monde

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com