Des gros mots dans un livre!

Mais des gros mots autorisés et très rigolos!

Il y avait un monde fou mercredi 4 avril à TAKAlire. Aysegül, 10 ans, est venue avec sa maman et sa petite soeur Sudenur, 4 ans. Valentina est passée avec sa fille de 12 ans. Et Marianne, bien sûr (elle était de permanence de 15h30 à 17h), avec Nélo et Youn qui avaient amené leur copain. L’ambiance mouvementée contrastait avec les mercredis calmes et un peu tristes précédents.

L’occasion était rêvée pour moi de tester un des derniers titres de « Mamie Poule raconte ». J’ai un faible pour cette série qui propose des histoires courtes toujours efficaces et à chaque fois très bien illustrées. Hervé Le Goff, l’illustrateur, a un don remarquable pour croquer les animaux avec rondeurs et tendresse.

Je propose le livre à Youn − et son copain − toujours partant pour une histoire à voix haute. Je ne pensais pas aussi bien tomber. Youn, 4 ans, est un adorable petit diable à ses heures et lorsque je lui ai lu le titre − Le koala qui disait des gros mots − j’ai aperçu dans son regard un soupçon de contentement appuyé par un sourire malicieux…

Autant dire que j’ai fait un tabac grâce à des gros mots « affreux, affreux » mais qui ne font pas trop mal aux oreilles. En revanche, ils ont donné la banane aux deux lascars qui n’en revenaient pas d’autant de trouvailles autorisées : « Cucul de cacaotès » « peau de raie », « t’es complètement thon ». Que je rassure les parents, le koala va tomber sur quelqu’un qui saura mieux que quiconque lui ôter tout envie de continuer à en dire…

Gautier-Languereau
Le koala qui disait des gros mots, Christine Beigel et Hervé Le Goff, Gautier-Languereau, 24 pages, 6,90 €. Dès 4 ans.

Articles similaires

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com