En 4 temps, Bernadette Gervais, Albin Michel Jeunesse

En 4 temps, Bernadette Gervais, Albin Michel Jeunesse

Un album élégant et graphique qui invite à la contemplation et l’émerveillement avec une pointe d’humour qui s’étiiiire

Albin Michel Jeunesse, collection Trapèze, 64 pages, 18 €.
64 pages, 18 €.

En cette période de confinement, qui dure maintenant depuis quarante-six jours, une évidence s’impose : notre rapport au temps est bousculé. Pas dans le sens « pressé », mais plutôt en mode déstabilisant.

Dans ce contexte, l’album graphique de Bernadette Gervais, paru chez Albin Michel Jeunesse en janvier 2020, joue l’apaisement à un rythme régulier, En 4 temps, histoire de retrouver un semblant de repères.

Dès la couverture le ton est donné : un graphisme épuré, une géométrie parfaite (quatre rectangles aux dimensions identiques), une élégance raffinée. C’est un beau livre, jusqu’au toucher. Mais pas de panique, il reste accessible aux petites mains. Elles sauront se montrer respectueuses d’un si bel objet, à la fois simple dans sa forme et complexe sur le fond. Car la notion de temps, dont il est question, s’apprivoise avec le temps justement.

Une durée plus ou moins longue

Dès les premières pages, un mode d’emploi, qui ne dit pas son nom, explique le sens de lecture et invite à revenir observer le pissenlit de la couverture à quatre moments de son existence. Commence ensuite une série d’instants et de mouvements, d’une durée plus ou moins longue, décomposés en quatre temps. Des secondes, des minutes, des heures, une journée… Combien durent ces moments ? Quelques indices permettent de se faire une idée, aux enfants de les repérer.

C’est d’abord l’escargot qui pointe le bout de ses antennes via la case en haut à gauche dans la page de droite. Sur la page de gauche, un titre suivi d’une phrase de deux mots présentée en forme de quatrain, histoire de garder le rythme, commente les images. Dans le titre, L’Escargot 1, quelque chose nous laisse entendre que l’on n’en a pas fini avec ce mollusque…

Poétique, esthétique, ludique

L'escargot 1 ou l'éloge de la lenteur en 4 pages de 4 temps
L’escargot 1 ou l’éloge de la lenteur en 4 pages de 4 temps.

Sa lenteur suggérée ne supporte pas la comparaison avec Le Chat 1 sorti de la page à peine entré. Le Chat 2 aura même le temps de revenir sur ses pas alors qu’il faudra attendre L’Escargot 4 pour voir enfin le mollusque traverser la page…

Il se dégage de cet album rythmé et élaboré une dimension poétique, qui n’est pas sans rappeler l’esprit des haïkus ; une dimension esthétique, qui rappelle Contes au carré, un autre album graphique très réussi ; une dimension ludique qui met le temps au centre du jeu ; et une dimension comique qui fait l’éloge de la lenteur.

Il se termine par une maxime en quatre phrases sur la quatrième de couverture qui rend hommage au livre et c’est joliment dit. Un bel objet, vraiment, très précieux en ces temps de confinement.

Articles similaires

L’âge des possibles, Marie Chartres, L’école des loisirs

L’âge des possibles, Marie Chartres, L’école des loisirs

Âge tendre, Clémentine Beauvais, Sarbacane

Âge tendre, Clémentine Beauvais, Sarbacane

Court toujours, une collection qui s’adapte au mode de vie des 15-25 ans

Court toujours, une collection qui s’adapte au mode de vie des 15-25 ans

Balto, le dernier des valets de cœur, Jean-Michel Payet, l’école des loisirs

Balto, le dernier des valets de cœur, Jean-Michel Payet, l’école des loisirs

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com