Jeanne et Jean, Grégoire Solotareff, L’école des loisirs

Un album qui explore avec justesse les ombres effrayantes de l’enfance

Jeanne et Jean sont frère et sœur. Les deux lapins aiment se faire peur, notamment avec le chien des voisins. Un soir, il est trop tard pour rentrer chez eux. Ils décident de passer la nuit dans le creux d’un rocher au milieu de la forêt. Ils sont fatigués et s’endorment vite. Mais des « Hou Hou » les réveillent. Est-ce des loups ? Jean en profite pour raconter à Jeanne l’histoire d’Abraham le sorcier…

Dans cet album, Grégoire Solotareff explore avec justesse les peurs enfantines. Celles avec lesquelles les enfants aiment s’amuser jusqu’à ce qu’elles deviennent vraiment effrayantes. Quel enfant n’a pas imaginé l’ombre d’un monstre, d’un ogre, d’un loup, d’une sorcière… tapis dans un coin de sa chambre ou au fond du jardin ? Un de ces êtres terrifiants qui peuplent les contes que l’on raconte de génération en génération. 

C’est aussi l’histoire d’une frangine gourmande et téméraire mais qui se laisse submerger par l’effroi. Et d’un frangin peureux et effrayé qui surmonte sa peur et brave les dangers (le renard, lui est bien là pour de vrai) pour retrouver sa sœurette.

Les illustrations à fonds perdu mettent en scène de nombreuses ombres et donnent la possibilité à chaque lecteur d’imaginer Abraham le sorcier et bien d’autres monstres encore. Tout dépend de leur imagination. Mais pas de panique, le soleil ocre et lumineux va finir par éclairer les pages. Ouf ! Une manière éblouissante de mettre de la distance avec toutes ces émotions envahissantes…

 

L'école des loisirs
Jeanne et Jean, Grégoire Solotareff, L’école des loisirs, 34 pages, 12,70 €. Dès 5 ans.

 

 

Articles similaires

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com