La bulle, Timothée de Fombelle et Eloïse Scherrer

La bulle, Timothée de Fombelle et Eloïse Scherrer

Un album pour dompter la bulle qui surplombe chacun de nous

Misha trimballe depuis toujours au-dessus de sa tête une bulle sombre. D’où vient-elle ? Qui est-elle ? Que veut-elle ? Même lorsque Misha est lovée dans les bras de sa grand-mère en train de lui lire une histoire, la bulle est là. Menaçante. Misha a tout tenté pour s’en débarrasser mais rien à faire. Jusqu’à cette nuit où − pourquoi, pour qui, comment ? − Misha décide d’entrer dans sa bulle…

Ce bel album aura sans doute autant de lecture que de lecteurs voire de multiples lectures pour un même lecteur. À chacun sa bulle. L’histoire incite à lever la tête pour regarder la sienne de plus près. Et propose la voie de l’imaginaire (et sa force) pour encourager ceux qui sont prêts à l’explorer. Et à dompter ce qu’elle cache pour grandir, continuer à avancer et affronter la réalité.

Gallimard jeunesse
La bulle, Timothée de Fombelle et Eloïse Scherrer, Gallimard jeunesse, 48 pages, 14,50 €.

À un texte minimaliste et implicite chargé de poésie, répondent des illustrations riches et explicites empreintes de fantasy. Le tout est mis en page dans un rythme pertinent : des doubles pages contemplatives où le lecteur est invité à observer les détails, des pages séquencées par l’action, d’autres en noir et blanc pour signifier l’intensité du combat… Rien n’est laissé au hasard.

Aujourd’hui, je retiens de ma lecture une phrase : « Les grands moments de la vie viennent toujours par surprise. » Une image : Misha face à son monstre. Et je pense aux Bêtes du sud sauvage, un film qui m’a intensément marquée.

Articles similaires

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com