La souris bleue

Un polar pour adultes, aux multiples intrigues et au ton caustique, qui m’a emballée cet été !

Je ne peux pas dire que je m’y connais en policier. Je me considère plus comme une lectrice occasionnelle du genre. Mais je dois admettre que cela faisait bien longtemps que je n’avais pas ressenti un tel enthousiasme à la lecture d’un polar.

La souris bleue n’est pas un titre récent (2004) mais qu’importe. Je ne vais pas vous faire un résumé détaillé car il risque d’avoir l’effet inverse de celui voulu. Il y a dans ce roman un condensé de la monstruosité humaine à faire flipper. Rien d’extraordinaire me direz-vous, c’est un polar, pas le monde des bisounours ! Ok.

Ce n’est pas une enquête mais trois histoires glauques à des époques différentes en Angleterre. Des deuils en suspens, sans aucun lien apparent, si ce n’est que les trois affaires se retrouvent sur le bureau d’un même détective lui-même au prise avec ses fantômes…

J’ai adoré la construction, parfois déroutante, mais particulièrement bien menée. Les nœuds se lient crescendo, inattendus obligeant le lecteur à rester en éveil pour lire la suite. J’ai aussi apprécié le ton caustique qui imposait une distance humoristique bienvenue. J’ai bien aimé les personnages tourmentés, cabossés, extravertis, aigris… Enfin, je n’ai pas été insensible à la réflexion sur les liens entre parents et enfants et cette question lancinante : comment protéger nos enfants de la perversité du monde tout en les laissant grandir et vivre ? Avec le recul, je me dis que j’aurais été incapable de lire ce roman enceinte… Il y a un temps pour tout 😉 !

Enfin, pour conclure, mon enthousiasme a contaminé Dominique, mon mari,  qui n’en a fait qu’une bouchée aussi. Bon signe. D’où mon envie de le partager aussi avec vous même s’il s’agit d’un roman que Pour les grands !

Un grand merci à Paulette, ma voisine de 94 ans, qui m’a non seulement conseillé cette lecture et qui, en plus, m’a prêté le livre.

 

 

Le livre de poche
La souris bleue, Kate Atkinson, Le livre de poche, 412 pages, 6,50 €. Pour les grands.

 

 

Articles similaires

Il était une fois Flore Vesco

Il était une fois Flore Vesco

Émile fait la politique

Émile fait la politique

La Grèce en vers, une pépite poétique

La Grèce en vers, une pépite poétique

Nuit étoilée de Jimmy Liao, album lauréat du prix Sorcières 2021

Nuit étoilée de Jimmy Liao, album lauréat du prix Sorcières 2021

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com