Le beau selon Ninon d’Oscar Brenifier et Delphine Perret

Un nouvel album philosophique pour les enfants qui aiment apprendre à réfléchir

Après l’amour, le bonheur et la vérité, Ninon s’interroge sur le beau. Qu’est-ce qui est beau ? Est-ce que la beauté est objective ? Qu’est-ce qui détermine qu’un tableau est une œuvre d’art ?

J’ignore si vous avez déjà été confrontés à ce type de questions mais mine de rien, ce n’est pas simple d’y répondre…  Je me souviens notamment d’une visite à Beaubourg et de la réaction très vive des enfants devant le Bleu de Klein qui, sur le coup, nous avait laissés sans voix, Dominique et moi… L’avantage avec les albums de Ninon, c’est qu’ils sont aussi utiles aux parents pour argumenter leurs réponses.

Inutile de vous le répéter. Je suis une fan de Ninon. Mais pour ce titre là, j’avoue que j’ai manqué un peu de réactivité puisqu’il est paru en septembre. Mieux vaut tard que jamais !

PS : en général quand mes enfants sont enthousiastes, je ne me cache pas de vous le dire. Ce serait donc honnête de ma part d’en faire autant dans le cas contraire. Je pensais que Lou avait apprécié cet album/documentaire. Mais lorsque je lui ai posé la question, son silence accompagné d’un regard gêné en disait long… « J’aime bien Ninon mais il n’y a pas besoin d’autant de pages pour parler de la même chose. » Ce à quoi j’ai répondu que la pratique philosophique, c’était justement de construire sa pensée en se posant des questions sur un thème, en développant ensuite des arguments pour enfin trouver ses propres réponses. Ce qui demande un effort de réflexion. Est-ce le sujet qui ne l’intéressait pas ? A-t-elle été déçue car elle s’imaginait une histoire ?  Aurais-je dû le lire avec elle ? Est-elle trop grande ? En tout cas, elle ne semblait pas disposée à « philosopher » lorsqu’elle l’a lu…

 

Autrement jeunesse
Le beau selon Ninon, Oscar Brenifier et Delphine Perret, Autrement jeunesse, 64 pages, 13,50 €. Dès 8 ans.

 

Articles similaires

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com