Le bon Antoine, Marie Desplechin, Gallimard jeunesse

Le bon Antoine, Marie Desplechin, Gallimard jeunesse

Une nouvelle histoire au collège signée Marie Desplechin qui raconte les aventures incroyables du bon Antoine, un peu poire, mais un ami formidable !

Antoine, c’est le copain idéal. Compréhensif, arrangeant, charmant… Tellement gentil que, parfois, il devient poire… Là, il endosse une punition qu’il n’aurait pas dû avoir. Tout ça à cause d’un sac égaré. Si seulement la malchance pouvait s’arrêter là. Mais les travaux d’intérêt général vont l’embarquer dans une série d’événements qui s’enchaînent plutôt mal… inexorablement. Est-ce cela la loi de Murphy ?

Après La belle Adèle, cette deuxième aventure collégienne signée Marie Desplechin est une lecture plaisir à ne pas manquer : un personnage attachant, de la légèreté avec des réflexions justes, drôles et pertinentes, une belle écriture… Pourquoi se priver ?

Gallimard jeunesse
240 pages, 12,50 €. Dès 12 ans.

Perso, je ne me suis pas gênée. Ok, mes années collèges sont loin derrière moi (d’ailleurs, elles ne ressemblaient pas vraiment à celles-là)… Mais, j’avoue. J’ai vraiment pris du plaisir à retrouver ce bon Antoine dès que j’avais le temps : son autodérision, son faux détachement, les relations bienveillantes avec ses parents, son ouverture d’esprit, sa tendresse, ses complicités avec ses amis et son amoureuse. Et imaginer un ado en train de changer un bébé dans une salle de classe, moi, ça m’a plutôt touchée !

Pour résumer, j’ai passé un bon moment que j’espère très vite partager avec Zoé et Lou, qui, maintenant qu’elles sont en vacances, vont bien trouver le temps de lire les livres conseillés par leur maman ! Non mais.

Articles similaires

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com