Le petit oiseau, la vache et le renard, Mathis, Thierry-Magnier

Un petit album à l’humour vache pour s’initier aux fables

Avant de l’initier aux fables d’Esope ou à celles de De La Fontaine, en voici une à l’humour odorant et à la morale déconcertante qui interroge (enfant et adulte) sur les amis qui vous veulent tellement du bien.

De quoi s’agit-il ? D’un petit oiseau tombé du nid. Pour éviter qu’il n’attrape froid, une vache se soulage au-dessus de lui d’une bouse bien fumante, idéale pour le réchauffer. L’oisillon transi a du mal à voir l’intention bienveillante du bovidé. Le caca, lui, il n’aime pas ça, mais il doit bien admettre qu’il n’a plus froid. Réchauffé, il se met à appeler sa mère pour lui montrer ce nouveau domicile improvisé. Attiré par les cui-cui, le renard s’approche du petit, le retire de son abri, le lave avec délicatesse et… l’avale.

Moralités de ce conte tibétain revisité (sans moine) : « Si on te met dans le caca, ce n’est pas forcément par méchanceté. Si on te sort du caca, ce n’est pas forcément par gentillesse. Quand tu es dans le caca, tais-toi !! »

Un peu de rire (jaune) dans cette période (grise), ça ne peut pas faire de mal et c’est encore plus drôle avec les illustrations expressives de Mathis. Comment ne pas compatir avec l’oiseau qui vient de se prendre une bouse sur la tête ? Quant aux mouches, elles ont intérêt à se méfier si elles ne veulent qu’on les sorte, elles aussi, du caca…

Thierry-Magnier
Le petit oiseau, la vache et le renard, Mathis, Thierry-Magnier, 32 pages, 12 €. Dès 4 ans.

 

 

 

Articles similaires

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com