Les bouteilles à la mer

Théo est seul. Pour tromper son ennui, il décide d’écrire un message, de le glisser dans une bouteille et de le lancer dans l’océan. Et il attend avec le secret espoir que, de l’autre côté, quelqu’un lui répondra. Cet album, doux et tendre, parle de solitude. Les illustrations accompagnent joliment un texte poétique qui réserve une belle surprise au lecteur.

D’Hubert Ben Kemoun et Olivier Talik, Père Castor Flammarion, 32 pages, 10 €. Dès 4 ans.

Chronique parue dans dimanche Ouest-France le 14 novembre 2010.

Articles similaires

Des albums jeunesse par milliers

Des albums jeunesse par milliers

Les Derniers branleurs de Vincent Mondiot lauréat du prix Vendredi

Les Derniers branleurs de Vincent Mondiot lauréat du prix Vendredi

« Le XIXe est un siècle extrêmement dur pour les femmes »

« Le XIXe est un siècle extrêmement dur pour les femmes »

Soleil glacé, Séverine Vidal, Robert Laffont

Soleil glacé, Séverine Vidal, Robert Laffont

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com