Les Filouttinen

Un roman déjanté à dévorer avant la rentrée !

C’est le début des vacances et Liisa, 10 ans, s’ennuie ferme dans la voiture familiale. Une camionnette en travers de la route vient tout d’un coup rompre la monotonie du trajet. Pour ce énième braquage de la famille Filouttinen − des pirates redoutables sur les routes de Finlande − le chef innove. En plus des affaires dans le coffre, il embarque Liisa… La jeune fille n’en demande pas tant et n’en mène pas large au début. Mais vite, elle va prendre ses marques, se lier avec ses kidnappeurs et passer des vacances redoutables et inoubliables !!!

Dans ce roman frais et délirant, les bandits deviennent des amis fréquentables et bien plus agréables que des parents barbants et une peste de sœur. Il faut dire que la famille Filouttinen n’a pas son pareil dans l’entourage habituel de Liisa dont l’éducation est à l’opposé et dont le sens de l’observation enregistre avec précision les us et coutumes de ces hôtes, gros consommateurs de bonbons, le temps d’un été. Une rencontre forte et contrastée qui va laisser des traces et provoquer quelques changements à la rentrée. Aussi bien pour Liisa que pour les Filouttinen.

C’est drôle, vivant, délirant et, au passage, c’est l’occasion de découvrir un peu la Finlande.

Pour info, ce roman finlandais a été traduit en 15 langues et a été récompensé par plusieurs prix. Une adapatation cinématographique est en cours de réalisation.

Didier jeunesse
Les Filloutinen, Siri Kolu, Didier jeunesse, 256 pages, 14,20 €. Dès 8 ans.

Articles similaires

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com