Les plus belles berceuses jazz

 Ce coffret est un gros coup de cœur et je ne me lasse pas d’écouter le disque…

Tendres, sensuelles, fragiles… Ce livre-CD rassemble les voix de grands noms du jazz et propose une compilation de berceuses sans âge qui traversent les temps et touchent le cœur des petits et grands. « J’ai cherché un équilibre entre les morceaux connus et moins connus, explique Misja Firzgerald Michel, guitariste de jazz qui a fait la sélection. J’ai pensé aussi aux parents. »

Comment ne pas craquer à l’écoute de My funny Valentine interprétée par Chet Baker (dont voici une plus longue version qui me donne autant de frissons) ?


 

Sans parler de l’émotion suscitée par le swing de Billie Holiday… « Parfois je partais de l’interprète, parfois du morceau. Cela m’a permis de redécouvrir l’interprétation de Summertime par Peggy Lee, » continue le musicien qui a aussi peaufiné l’ordre des berceuses.

Chaque standard est traduit avec poésie quant aux illustrations, elles accompagnent à merveille textes et musiques. « Je me suis inspirée du thème et de l’atmosphère de chaque mélodie, explique Ilya Green. Travailler sur une image unique sans contrainte narrative donne beaucoup de liberté. Je me suis régalée. »

Illustration de Summertime

L’artiste croque avec une sensibilité juste et remarquable les bébés endormis, le câlin d’une maman, les jeux et les rêves d’enfants, les amours naissantes. « J’ai privilégié des ambiances apaisées. Pour la couverture, j’ai dessiné une femme qui évoque Billie Holiday. »

Pour conclure, c’est un ouvrage complet, de grande qualité que je ne me lasse de regarder, lire et écouter. Un bijou !

Didier jeunesse
Les plus belles berceuses jazz, Didier jeunesse, 48 pages, 29,90 € en édition luxe ou 23,80 € en édition classique. Tout âge.

 

Articles similaires

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com