Les vampires de Londres, Fabrice Colin, Gallimard jeunesse

Les vampires de Londres, Fabrice Colin, Gallimard jeunesse

Le tome 1 des étranges sœurs Wilcox, une trilogie vampirique au cœur de Londres à la fin du XIXe siècle, est sélectionné pour le Prix ados 2011.

Le réveil d’Amber et Luna est très étrange. Les deux sœurs sont enfermées dans des cercueils dont elles arrivent tant bien que mal à s’extraire pour se retrouver ensuite dans un cimetière lugubre… Pour échapper à ce sinistre décor, elles s’aventurent dans les rues mal famées de Londres, tiraillées par une faim irrésistible et dotées d’une force surhumaine. Luna suce le sang d’un rat sous les yeux bouleversés de sa sœur qui n’arrive pas à résister à la tentation d’en faire autant…Voilà de quoi ébranler plus d’une âme sensible !

Nous sommes en 1888. Jack l’Éventreur sévit dans les rues londoniennes. Sherlock Homes n’est plus que l’ombre de lui-même et le docteur Watson, toujours son fidèle binôme. Les deux sœurs orphelines (leur maison a brûlé et leur père a disparu) se retrouvent sous la protection des deux acolytes et découvrent que leur ville est infestée de vampires dont elles font désormais partie, bien malgré elle. Mais ce n’est pas tout. Une guerre sévit depuis des siècles entre ces créatures nocturnes et les deux filles sont invitées à rejoindre la société secrète des Invisibles contre le clan des Drakul, soumis au comte Dracula…

Les vampires de Londres, tome 1, de Fabrice Colin, Gallimard jeunesse, 192 pages, 13,50 €. Ados.
192 pages, 13,50 €.

Encore ces créatures assoiffées de sang ? Oui mais là, so british ! En 2009, j’ai négligé le roman, agacée sans doute par le mot vampires inscrit sur la couverture. Le Prix ados de Rennes 2011 me permet de revenir dessus et de le lire dans un autre contexte. J’ai pris plaisir à me promener dans l’ambiance londonienne, lugubre, très bien retranscrite. J’étais agréablement surprise de rencontrer tous ces personnages légendaires et littéraires. J’ai ri d’imaginer Watson réincarné en chat. J’ai apprécié les caractères bien trempés des héroïnes… bref, je me suis laissée embarquer  par l’intrigue et j’ai supporté sans mal ces buveurs de sang aux canines acérées. Comme quoi !

Fabrice Colin, 38 ans, écrit aussi bien en littérature adulte qu’en littérature jeunesse. Auteur phare de la littérature fantastique, il a été trois fois lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire. Le tome 1 des Etranges soeurs Wilcox a obtenu le prix Chimère 2011 dans la catégorie collège. L’auteur tient également un blog dont un billet m’a récemment interpellée.

Articles similaires

L’âge des possibles, Marie Chartres, L’école des loisirs

L’âge des possibles, Marie Chartres, L’école des loisirs

Âge tendre, Clémentine Beauvais, Sarbacane

Âge tendre, Clémentine Beauvais, Sarbacane

Court toujours, une collection qui s’adapte au mode de vie des 15-25 ans

Court toujours, une collection qui s’adapte au mode de vie des 15-25 ans

Balto, le dernier des valets de cœur, Jean-Michel Payet, l’école des loisirs

Balto, le dernier des valets de cœur, Jean-Michel Payet, l’école des loisirs

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com