Loup a tapé dans l’œil d’Aïsseta, Didé a préféré Bob

Les loups ne sont plus aussi féroces et les enfants les adorent…                  

Aïsseta, ses deux frères et son cousin, sont à 15 h pile à TAKAlire ce mercredi 10 avril (comme je vous l’ai dit dans un récent billet, nous résistons à l’interdiction de lire des livres aux enfants). Bon, je ne suis pas dupe. Le cake au carambar y est pour beaucoup. Mais en attendant qu’il soit l’heure de goûter, on a le temps de lire plusieurs livres…

Didé est le premier à s’installer sur le canapé. J’ai amené plusieurs albums récents pour les tester avec eux. Il choisit sans hésiter Bob le Loup à la couverture un peu effrayante mais très attirante. Bob a un regard qui ne laisse pas indifférent. Malgré l’excitation de ses compères, Didé reste concentré. Il suit Bob avec intérêt. Je découvre l’histoire avec lui et je la trouve très sympa. Celle d’un loup affreux qui effraie tout le voisinage surtout Tiloup. Mais le jour où Tiloup doit aller de toute urgence à l’hôpital, qui va défier la distance et le temps pour le sauver ? Bob s’avère être un redoutable ami mais un vrai ami quand même ! Didé semble apprécier ce loup qui bouscule les idées reçues et les préjugés. Mais une histoire, ça suffit pour aujourd’hui !

Après plusieurs tentatives, je réussis à retenir l’attention d’Aïsseta. Pour être honnête, c’est Loup (qui) ne sait pas quel jour on est, le responsable. Son visage tout en rondeur lui a tapé dans l’œil. Le pouvoir de la couverture… Je connais et aime beaucoup Loup qui ne sait pas (compter, s’habiller). C’est le troisième titre de cette série dans laquelle les enfants peuvent s’identifier et revoir des notions (comme ici se situer dans le temps) utiles dans leur quotidien avec plaisir. Avec Aïsseta, le charme a opéré une nouvelle fois. Ses yeux ont brillé et souri lorsque je me suis mise à chanter la comptine de L’empereur, sa femme et le petit prince revue et corrigée à la sauce de Loup, Vache, Cochon et Lapin… « Il est bien ce livre » a conclu Aïsseta en l’enlaçant dans ses bras.

 

Articles similaires

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Il était une fois Flore Vesco

Il était une fois Flore Vesco

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com