Malala, pour le droit des filles à l’éducation, Raphaële Frier et Aurélia Fronty, Rue du monde

La jeune femme pakistanaise, prix Nobel de la paix, se bat pour le droit à l’éducation des filles dans le monde

Dans cet album portrait, on découvre Malala bébé dont le père n’hésite pas à s’opposer subtilement aux traditions de son peuple. Oui, Malala est une fille et comme un garçon, elle a droit de recevoir des fruits secs, des bonbons et des pièces de monnaie dans son berceau. On voit ensuite Malala grandir avec son petit frère dans son village, insouciante et gaie, mais consciente aussi de certaines injustices réservées aux filles et attentive au combat politique que mène son père contre les talibans pour sauver son école. Quand les talibans viennent semer leur fanatisme, elle n’hésite pas à s’adresser à l’un des leurs sur un plateau de télévision :  » Comment osez-vous me priver de mon droit à l’éducation ? » À partir de là, la jeune fille s’engage au péril de sa vie…

Mardi 8 mars, c’est la journée de la femme. Plus que jamais, cette journée s’impose pour dénoncer les inégalités, le machisme, les violences, la bêtise à travers le monde mais aussi à côté, tout près de chacun. L’occasion aussi de mettre à l’honneur Malala, via ce bel album portrait dont les illustrations colorées, aux multiples motifs s’opposent efficacement à l’obscurantisme religieux. À la fin de l’ouvrage, des documents expliquent le Pakistan, évoquent la religion de la jeune fille, présentent les personnalités qui la guident. Et bien sûr, ils montrent son combat pour l’éducation des filles qu’elle continue à mener à travers le monde.

 

Rue du Monde
Malala, Raphaële Frier et Aurélia Fronty, Rue du Monde, 48 pages, 17,50 €. Dès 8 ans.

À noter, dans la même collection, la sortie récente de Monsieur Chocolat, le premier clown noir qui a fait rire tout Paris au début du XXe siècle, dans une France colonialiste, intolérante et persuadée de sa supériorité… Etrange Belle Époque ! On y découvre aussi l’enfance de Rafael Padilla, fils d’esclave sur l’île de Cuba et son immigration vers l’Europe avant sa rencontre avec Foottit…

Rue du monde
Monsieur Chocolat, le premier clown noir, Bénédicte Rivière et Bruno Pilorget, Rue du monde, 48 pages, 17,50 €. Dès 8 ans;

 

 

 

Articles similaires

Il était une fois Flore Vesco

Il était une fois Flore Vesco

Émile fait la politique

Émile fait la politique

La Grèce en vers, une pépite poétique

La Grèce en vers, une pépite poétique

Nuit étoilée de Jimmy Liao, album lauréat du prix Sorcières 2021

Nuit étoilée de Jimmy Liao, album lauréat du prix Sorcières 2021

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com