Mauve, Marie Desplechin, L’école des loisirs

Mauve, Marie Desplechin, L’école des loisirs

La suite de Verte et de Pome… Une excellente trilogie pleine de sorcellerie qui en dit long sur notre société contemporaine.

Verte et Pome sont méconnaissables depuis l’arrivée de Mauve au collège. Ce changement d’humeur laisse le grand-père paternel de Verte complètement décontenancé. Anastabotte, sa grand-mère maternelle, prend l’affaire au sérieux. Les sorcières sont à nouveau menacées, c’est sûr… Et les puissances maléfiques particulièrement coriaces.

Ce sont des non-morts, prisonniers de l’entre-deux-mondes, qui ressemblent à s’y méprendre à des vivants… mais vides de tout humanité ! Ils s’en prennent à Pome et à sa mère en manipulant collégiens et voisins influençables. Ça commence par un œil au beurre noir et ça se termine par une émeute punitive…

L'école des loisirs
206 pages, 8,70 €.

On retrouve dans cette troisième histoire drôle et au suspense garanti, tout le talent de Marie Desplechin. Dans l’écriture et la construction, d’une part : à chaque chapitre, l’intrigue est narrée par le point de vue d’un des personnages dans un style limpide et fluide, très agréable comme toujours. Dans la réflexion qu’elle suscite, d’autre part, tout en subtilité et originalité.

A travers le combat qui se met en place entre des non-morts et les sorcières, l’auteure décortique le phénomène d’exclusion que l’on observe aussi dans la vraie vie, au collège, dans les quartiers…

Articles similaires

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com