Metal mélodie, Maryvonne Rippert, Milan

Metal mélodie, Maryvonne Rippert, Milan

Ce roman ado paru en 2010 a été récompensé par le prix Les incorruptibles et sélectionné pour le Prix ado 2012 : deux bonnes raisons de le lire en retard
Milan

Luce vit seule avec sa mère. Son père est mort dans un accident lorsqu’elle avait 5 ans. A 16 ans, elle est devenue une adolescente gothique qui n’arrive plus à communiquer avec celle qui l’a sans doute trop protégée au point de l’étouffer. Un matin, elle trouve une lettre dans laquelle sa mère lui annonce son départ pour quatre mois. Elle la laisse seule dans leur maison avec assez d’argent sur son compte pour vivre…

La colère s’empare de Luce qui tente de faire comme si elle s’en moquait. Puis très vite, Luce va vouloir comprendre. Qui est réellement sa mère ? Son enquête la mène sur les pas de l’enfance et l’adolescence de celle qui l’a élevée sans jamais parler de son passé…

Je ne connaissais pas Maryvonne Rippert, l’auteure, avant de la voir à Rennes lors du Prix ado. Cette rencontre m’a donné envie de découvrir son roman que je n’avais pas eu le temps de lire. Et j’ai bien fait d’entreprendre cette « lecture de rattrapage ».

J’ai apprécié l’écriture, d’une part, la musique très présente, d’autre part, mais surtout cette quête dans laquelle il est question de filiation, de secret, d’héritage inconscient… Le personnage de la mère, que l’on découvre à travers les révélations provoquées par sa fille, est complexe et attachant. La métamorphose de Luce, précipitée par ses mauvaises et bonnes rencontres, est crédible. Quant à la fin, elle se révèle inattendue et touchante alors je n’en dirai pas plus.

Métal mélodie, Maryvonne Rippert, Milan, 212 pages, 9,50 €. Ados.

Articles similaires

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com