Nez à nez, Tim Lahan, Les fourmis rouges

Un album qui utilise l’objet-livre dans toute sa hauteur pour une histoire envahissante

Le premier contact avec l’album interroge : un format inhabituellement verticale qui joue sur la démesure en montrant un nez plus grand qu’un couple dont l’attitude illustre l’effet de surprise partagé.

Justement, ce Nez à nez n’a pas fini de surprendre le lecteur qui va vite adopter le point de vue des nouveaux propriétaires (comme l’indique le panneau « vendu »), reconnaissables par leurs marinières rouge et blanc, aux rayures horizontales pour lui, verticales pour elle.

Accessoires farfelus

Sur la page de gauche, le dehors avec un soleil au zénith et une fleur devant la porte d’entrée. Sur la page de droite, le dedans avec un couple qui s’apprête à fêter l’acquisition de sa nouvelle maison… quand un premier voisin s’incruste pour lui souhaiter la bienvenue.

Commence alors le défilé de tout le quartier pendant toute la journée jusqu’à la nuit tombée. Là aussi, l’effet de surprise est de mise car ces voisins ont parfois des looks et des accessoires inattendus voire farfelus. Très vite, l’étroitesse de la maison (aussi large que l’album) oblige tous ces intrus à prendre de la hauteur. Et le lecteur doit se concentrer pour ne pas perdre de vue tous ces individus qui finissent par s’entremêler, avec une souplesse exagérée, pour tenir dans la maisonnée.

La fin de l’album donne un rôle déterminant à la fleur qui, mine de rien, n’a pas cessé elle aussi de s’élever au fil des pages. La chute, explosive, est, quant à elle, dégoûtante à souhait… comme les apprécient tant les amateurs de « crottes de nez ». Éclats de rire garantis !

Les Fourmis Rouges
Nez à nez, Tim Lahan, LesFourmis Rouges, 72 pages, 16,80 €. Dès 3 ans.

Articles similaires

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com