Philo et maths à la petite semaine de Rachel Corenblit et Cécile Bonbon, Rouergue

Des petits cahiers d’école remplis des pensées pertinentes et drôles de Léna, 10 ans

Quoi de plus barbant que d’entendre sa sœur de terminale raconter ses cours de philo à chaque repas ? Chaque soir, la cuisine de Léna, 10 ans, reçoit des convives de renom (Kant, Socrate, Platon, Hegel) via la bouche de sa grande sister…

Avec son point de vue mordant et ses remarques exaspérées mais non dénuées de bon sens et d’humour, la demoiselle commente chaque jour de la semaine les grandes pensées philosophiques… et y apporte une touche personnelle et culinaire !

C’est drôle et créatif, présenté sous la forme d’un cahier avec de joyeuses illustrations en pagaille. Et dans la même veine, un autre titre, Maths à la petite semaine, dans lequel Léna compare les garçons aux mathématiques. Elle ne comprend rien n’y aux uns, ni aux autres !

Perso, j’ai craqué pour cette nouvelle série aussi bien sur la forme (j’adore les cahiers alors que je n’ai jamais aimé l’école, encore un truc que je ne m’explique pas) que sur le fond (quel sens donner dans la vie de tous les jours à ce qu’on apprend à l’école).

J’ai aussitôt partagé mon enthousiasme avec ma fille Lou, bientôt 12 ans, mais elle ne l’a pas vraiment approuvé. « Mouais » a-t-elle dit après avoir lu la philo. « Bof » a-t-elle ajouté après les maths. Certes, lui mettre deux cahiers dans les mains la veille de la rentrée, ce n’était pas le meilleur moment. 

« Pourtant, c’est drôle non ? » ai-je tenté légèrement déçue, mais sa mine déconfite me disait : « t’aurais pu choisir autre chose pour passer mes dernières heures de grandes vacances… » La sagesse m’a soufflé de ne pas insister. Un autre jour peut-être ? A suivre.

Articles similaires

Des albums jeunesse par milliers

Des albums jeunesse par milliers

Les Derniers branleurs de Vincent Mondiot lauréat du prix Vendredi

Les Derniers branleurs de Vincent Mondiot lauréat du prix Vendredi

« Le XIXe est un siècle extrêmement dur pour les femmes »

« Le XIXe est un siècle extrêmement dur pour les femmes »

Soleil glacé, Séverine Vidal, Robert Laffont

Soleil glacé, Séverine Vidal, Robert Laffont

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com