Regarde en haut de Jin-Ho Jung

Une pépite graphique qui vient de Corée et qui a été primée à Bologne début 2015 

Suji a perdu l’usage de ses jambes le jour de l’accident. Depuis, Suji, assise dans son fauteuil roulant, a pris l’habitude d’observer les gens du balcon. Dans la rue, toutes ces têtes chevelues filent à toute allure. Quand il pleut, il n’y a plus que des parapluies qui se faufilent entre les flaques. Suji aimerait bien que les gens d’en bas lèvent la tête vers le haut pour la regarder pour une fois…

Cet album graphique et sensible propose au lecteur le point de vue d’une petite fille isolée par son handicap et donne matière à réflexion sur la place des handicapés dans nos sociétés modernes.

La solitude de Suji est soulignée par la répétition des scènes de la rue, vues du dessus. Elles varient selon le temps et l’heure. Jusqu’au moment où le petit garçon entend la voix de Suji et lève les yeux. Son attitude incite tous les autres à regarder vers le haut. Un geste qui rend le sourire à Suji et lui donne le courage de le rejoindre en bas où elle trouve une place.

L’illustration demande au jeune lecteur un temps d’observation pour comprendre qui regarde quoi car cela demande toujours un effort de se mettre à la place de. Mais ça vaut toujours le coup.

Ce livre coréen, d’une grande finesse et esthétique, a été primé à Bologne en début d’année et c’est mérité.

 

Rue du monde
Regarde en haut ! Jin-Ho Jung, Rue du monde, 48 pages, 16 €. Dès 5 ans.

 

 

 

 

Articles similaires

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com