Revolver, Marcus Sedgwick, Thierry-Magnier

Revolver, Marcus Sedgwick, Thierry-Magnier

Un roman pour ado (et pour les grands) à l’atmosphère frigorifique… Frissons garantis!

Thierry Magnier
Revolver, Marcus Sedgwick, Thierry Magnier, 208 pages, 11 €.

Ce livre a bien failli rester en dessous de la pile… Et puis, il y a eu cette journée au Salon du Livre, un arrêt au stand des éditions Thierry Magnier et quelques mots d’Amandine, attachée de presse, mais également passeuse d’histoire de talent. Elle a su trouver les mots pour me donner envie de le lire et je ne le regrette pas.

L’action se passe dans le grand Nord. Einar, le père de Sig est mort. Un accident fatal. Son corps gît sur la table au milieu de la cabane. Sig attend le retour de sa soeur et de sa belle-mère mais c’est la visite de Wolf, une ancienne connaissance de son père, qui va venir troubler le silence glacial et dresser un autre portrait d’Einar. Wolf est venu récupérer son or… Quel or ?  Sig s’interroge. Qui est vraiment son père ?

Ce huis clos rythmé par des flash-back dégage une atmosphère angoissante mais très prenante. Impossible de s’en détacher. Quant au fameux revolver − seule acquisition du père de Sig à sa connaissance − , il est si présent qu’il en devient un protagoniste. C’est très fort. L’écriture est plaisante et la construction habile. Le résultat est un plaisir de lecture inattendu ce qui le rend encore plus appréciable.

Articles similaires

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com