Séquence émotions…

… en forme de charade

Mon premier, coloré, s’avère être l’un des premiers livres tout en carton de mon fils Gabin qui a maintenant 18 ans (d’où l’émotion). À l’époque, j’avais été scotchée par sa modernité et son inventivité. Comparé à mes livres d’enfance, « il n’y avait pas photo ». Surtout, que des adultes puissent élaborer un objet aussi soigné, drôle et artistique (format, fond et forme) à l’attention des tout-petits, ça m’a ouvert une porte que, depuis, je n’ai jamais refermée. Contrairement à moi, le livre n’a pas pris une ride et je compte bien offrir un exemplaire à Robin, le cousin de Gabin qui, lui, n’a pas encore un an !

Mon deuxième est une bonne blague qui m’avait échappé en 2000. Quinze ans plus tard, le sourire est au rendez-vous avec ce bébé grenouille à la curiosité insatiable… surtout juste avant d’aller faire dodo ! Quant à cette maman (ou ce papa) grenouille, quelle patience et imagination ! C’est drôle et ça sent le vécu. La typographie souligne les mots-clefs ce qui incite le lecteur à insister dessus à voix haute. Vivement que je le lise à mes neveux !

Mon troisième est un album qui m’a appris à modifier mon regard d’adulte pressée incapable d’observer des images avec la même acuité qu’un tout-petit. Bloquée sur L’éducation sentimentale, je n’avais rien compris à cette promenade de Flaubert. Heureusement, l’enseignante de maternelle « l’étudiait » dans la classe de mon fils (d’où une autre émotion). Du coup, j’ai pris le temps de le relire autrement et là, j’ai réalisé l’intérêt que pouvait susciter un Flaubert démembré. À l’âge où l’on découvre son corps, c’est une façon ludique et répétitive d’apprendre l’anatomie. Et de dessiner le corps de Flaubert à l’envers, de travers ou à l’endroit pour réparer les bêtises de sa femme qui a, certes, la tête sur les épaules mais pas les yeux en face des trous ! Depuis, je me méfie de mes premières lectures hâtives.

Mon quatrième est une petite bête au succès immédiat et efficace à tous les coups avec les tout-petits (ça marche beaucoup moins avec des ados).  Elle monte et, surtout, elle redescend pour une sacrée crise de rire ! A qui le tour ?

Mon tout est une réédition en format XL de quatre titres de la collection Têtes de lard dirigée par Antonin Louchard. Devenus des classiques, ils rappellent de chouettes souvenirs mais leur humour, intact, évite de sombrer dans la mélancolie. Aux nouveaux tout-petits d’en profiter !

 

 

Articles similaires

L’âge des possibles, Marie Chartres, L’école des loisirs

L’âge des possibles, Marie Chartres, L’école des loisirs

Âge tendre, Clémentine Beauvais, Sarbacane

Âge tendre, Clémentine Beauvais, Sarbacane

Court toujours, une collection qui s’adapte au mode de vie des 15-25 ans

Court toujours, une collection qui s’adapte au mode de vie des 15-25 ans

Balto, le dernier des valets de cœur, Jean-Michel Payet, l’école des loisirs

Balto, le dernier des valets de cœur, Jean-Michel Payet, l’école des loisirs

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com