Trois albums coup de cœur pour les tout-petits

 

 Un pour rigoler, un deuxième pour observer et un dernier pour relativiser!

C’est l’histoire d’un hippopotame…

… qui casse les oreilles à toute la savane car il chante comme une casserole. Le serpent, la gazelle et l’abeille tentent, chacun leur tour, de le faire taire en vain. Mais à trois, ils trouvent une solution. Jusqu’au moment où le lion, fin gourmet, entre en scène. Finalement, il ne chante pas si mal cet hippopotame.

Après C’est l’histoire d’un éléphant…, le binôme Agnès de Lestrade et Guillaume Plantevin a remis ça pour concocter une histoire musicale au refrain entraînant − tagada tsoin tsoin − pleine d’humour et aux illustrations animalières hautes en couleur et expressives (les yeux de l’hippo face au lion, j’adore !). À lire évidemment à voix haute et en chantant (faux si possible).

Un intrus s’est perdu

Sur la page de gauche un petit texte avec des rimes aux allures de comptine pose une devinette. Sur la page de droite, un graphisme animalier sobre et esthétique dans lequel se trouve la réponse.

Cet album ludique et poétique reprend le principe de « Cherche et trouve » avec une élégance épurée très agréable pour les yeux. Mais attention, le style, au premier abord simple, ne facilite pas la tâche (des petits comme des grands). Observation et concentration sont recommandées mais quel plaisir quand on finit par trouver l’intrus ! Un très bel album.  

Tu n’es pas (si) petite

C’est d’abord une histoire de point de vue. Un petit ours rencontre un grand ours. L’un estime que l’autre est petit mais l’autre estime que l’un est grand. Vous me suivez ? C’est à ce moment-là que s’impose un énorme pied (poilu) et atterrit en parachute un tout petit ours rose… De quoi remettre en cause les évidences de chacun !

Cet album rappelle que l’on est toujours le plus petit que quelqu’un et que la normalité est un concept bien fragile. Simple, efficace et drôle, cet album aux dessins accessibles et tendres devrait parler aux tout-petits qui grandissent chacun à leur rythme. Très sympa !

 

Articles similaires

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com