Trois nouveautés d’auteurs-illustrateurs talentueux

 Ils se nomment Eric Battut, Gilles Bachelet et André Bouchard…

Quelle drôle d’idée la guerre ! d’Eric Battut
Le roi Bomoventre s’ennuie à mourir. Quand Voiturabras débarque dans le village avec la prétention de guérir tous les maux et tous les ennuis, le roi s’en remet aveuglément à lui et le nomme son conseiller. Et c’est ainsi que le roi décide de faire la guerre pour s’occuper…

Dans chaque double page aux couleurs différentes, un tableau page de droite vient illustrer le texte de la page de gauche. On retrouve le trait singulier d’Eric Battut avec des personnages minuscules dans un paysage immense. Le propos est d’une efficacité redoutable et à hauteur d’enfant pour dénoncer l’absurdité de la guerre. Oui, vraiment, quelle drôle d’idée la guerre !

Didier jeunesse
Quelle drôle d’idée la guerre !, Eric Battut, Didier jeunesse, 36 pages, 12,50 €. Dès 4 ans.

Le chevalier de ventre-à-terre de Gilles Bachelet
Vite, vite, il n’y a pas une minute à perdre, le chevalier Ventre-à-Terre doit partir à la guerre. Mais la vitesse du point de vue d’un escargot est une notion qui tire en longueur. D’autant que notre héros est beaucoup sollicité en route. Heureusement que son ennemi est de la même trempe que lui ce qui permet de rééquilibrer les choses…

Quel humour ce Gilles Bachelet ! On retrouve dans cette histoire de guerre un peu particulière sa marque de fabrique avec le décalage entre les textes et les images qui vont parfois jusqu’à se contredire. Et tous ces multiples clins d’œil à l’univers des contes et de la littérature jeunesse dans son dessin qui invitent les lecteurs à lire et relire l’album à l’affût du moindre détail. Surtout, cette histoire est un hymne à la lenteur (et ça me fait un bien fou, surtout en ce moment 😉 ) !

Seuil jeunesse
Le chevalier Ventre-à-Terre, Gilles Bachelet, Seuil jeunesse, 36 pages, 15 €. Dès 5 ans.

 

Y a un louuuuuhouu ! d’André Bouchard !
Pas facile le métier de Loup. Surtout quand on a affaire à une petite insolente qui ne daigne même pas se réveiller malgré des hurlements stridents. Hurlements qui en revanche réveillent le monstre en dessous du lit, celui qui alimente les cauchemars de l’insolente en question. Tout ce raffut finit par réveiller Cauchemaramamie qui accepte d’aider Loup à réveiller la petite… en vain.

Cette histoire de loup, de monstre et de cauchemar est délirante et déroutante. Qui cauchemarde à qui ? Le texte et les illustrations se partagent la narration. Ils’en passe des choses lorsque ronflent le loup et le monstre (sorti tout droit de Max et les Maximonstre, joli clin d’œil d’André Bouchard à Maurice Sendak). La fin est inattendue et très drôle. Elle fait aussi référence à un conte bien connu des enfants. A consommer le soir pour balancer les peurs nocturnes dans le camion poubelle avant de dormir !

Seuil jeunesse
Y a un louuuuhouu ! André Bouchard, Seuil jeunesse, 40 pages, 13,50 €. Dès 3 ans.

 

 

 

Articles similaires

L’âge des possibles, Marie Chartres, L’école des loisirs

L’âge des possibles, Marie Chartres, L’école des loisirs

Âge tendre, Clémentine Beauvais, Sarbacane

Âge tendre, Clémentine Beauvais, Sarbacane

Court toujours, une collection qui s’adapte au mode de vie des 15-25 ans

Court toujours, une collection qui s’adapte au mode de vie des 15-25 ans

Balto, le dernier des valets de cœur, Jean-Michel Payet, l’école des loisirs

Balto, le dernier des valets de cœur, Jean-Michel Payet, l’école des loisirs

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com