Un amour peut en cacher un autre

Les nouveaux déboires sentimentaux de Gaspard Corbin, la lecture d’été à ne pas louper, même si ça se passe en plein hiver  !

Pour ceux qui l’ignorent encore, Gaspard Corbin est Parisien, lycéen et fils unique. Ses parents sont bienveillants et ses amis très sympathiques. Son amoureuse s’appelle Maud et habite Dijon. Bref, tout va bien pour Corbin, si ce n’est la distance qui le sépare de l’élue de son cœur. Mais qu’importe. Noël approche ainsi que les retrouvailles. Mais la belle annule au dernier moment à cause d’un correspondant anglophone dénommé Graham. Jalousie oblige, Gaspard se fait des films et la réalité dépasse la fiction. Gaspard se retrouve largué et déprimé mais pas trop car le visage de Nora commence à effacer celui de Maud…

On nage en pleine comédie sentimentale version masculine et contemporaine. Ce n’est pas prise de tête et surtout c’est drôle car le Gaspard a la repartie aiguisée et l’autodérision facile. Même quand il erre comme une âme en peine dans sa chambre, il amuse son lecteur. A noter l’omniprésence de facebook et des textos, histoire de rappeler que l’anti-héros est bien contemporain ! En toile de fond, les sports d’hiver avec les potes, les fêtes de fin d’année, le changement de vie professionnelle du père de Gaspard et la formation d’un groupe musical…

Certes, je n’ai pas autant ri que dans le premier tome. Forcément, la rencontre a déjà eu lieu, donc moins d’effets de surprise. Mais j’ai pris du plaisir à retrouver cet adolescent attachant, un peu maladroit parfois mais, surtout, très tendre. En tout cas, en lecture estivale, ce roman est parfait même s’il y a un léger décalage avec la saison. L’histoire se passe en plein hiver et ça caille ! Ceci dit, pour ceux qui ne connaissent pas encore Gaspard Corbin, c’est le moment  de découvrir Si par hasard c’était l’amour puis L’amour frappe toujours deux fois !

Rageot
Un amour peut en cacher un autre, Stéphane Daniel, Rageot éditeur, pages, €. Dès 13 ans.

 

 

 

 

 

Articles similaires

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com