Une histoire qui… Gilles Bachelet, Seuil jeunesse

Ce nouvel album de Gilles Bachelet s’adresse au sens aiguisé de l’observation des tout-petits

L’héroïne de cette histoire est la lecture du soir. Les personnages secondaires sont : l’enfant, la maman ou le papa et le doudou. À chaque histoire correspondent une famille et une expression. La famille morse va forcément lire une histoire qui fait fondre… comme la banquise (pas pour les mêmes raisons mais bon). Et que va lire un papa de l’espace à son bébé qui babille ? Une histoire qui file, pardi !

Gilles Bachelet joue avec les mots et les personnages (animaux, imaginaires ou mécaniques) et agrémente le décor des chambres de multiples détails qui transforment chaque double page en un terrain d’exploration merveilleux pour les petits curieux.

Marcellin, 4 ans, s’est bien amusé à découvrir ces familles incroyables et la lecture du soir qui leur va à ravir… jusqu’au moment où il a repéré l’indice qui permet de deviner la famille qui va suivre. Car il y a un fil qui relie ce curieux bestiaire. Moi, je suis restée bouche bée parce que, contrairement à mon jeune lecteur qui a le sens de l’observation particulièrement affûté, je ne l’avais pas repéré.

Quel plaisir en tout cas de retrouver tout le talent de l’auteur-illustrateur adapté au tout-petit. Ce qui ne gâche rien au plaisir de l’adulte, même s’il a besoin du regard d’un plus petit que lui pour lire correctement cet album. Au contraire !

Seuil jeunesse
Une histoire qui… Gilles Bachelet, Seuil jeunesse, 32 pages, 13,90 €. Dès 2 ans.

Articles similaires

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Isabelle Pandazopoulos : « Qui est vraiment Zakarya, coupable idéal ? »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

Hélène Vignal : « Nous avons toutes et tous une Queen Kong en nous »

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com