J’ai vu Agrippine jouer de la batterie !

J’ai vu Agrippine jouer de la batterie !

Enfin, pour être plus précise, j’ai vu l’autrice d’Agrippine la jeune en concert. Et c’était trop bien.

Actes sud junior

Le message disait : « Ça fait longtemps que vous n’avez pas pogoté devant des filles en jupettes qui hurlent des trucs incompréhensibles sur des riffs à disto !!!! Alors c’est maintenant ou jamais. Nanda Devi (version trio), le groupe dans lequel je tiens follement les baguettes, jouera pour la Ladyfest de Rennes »

Neuf ans que j’attendais de voir ça. Quoi exactement ? Ou plutôt qui ? Audrey Guiller, journaliste, auteure et amie dans sa version musicienne, batteuse d’un groupe punk. C’est chose faite et je peux vous dire que je n’ai pas été déçue. La miss a montré que, derrière ses caisses, il ne fallait pas venir la chercher. Surtout les mecs machos qui n’imaginent pas le sexe féminin autrement qu’en potiches. « No, No, No ! » Avec ses deux autres compères, elle l’a crié en toute liberté, avec beaucoup de dignité et un soupçon de douceur… J’adore !

Cette soirée me donne envie de vous parler d’un des titres de la collection « T’étais qui toi ? », paru en 2010, dans lequel Audrey raconte la vie d’Agrippine la jeune. Cette demoiselle vit dans une famille d’empereurs mais étant née fille, elle n’a pas voix au chapitre du pouvoir. Faute d’accéder au trône elle-même, elle utilisera son fils Néron pour arriver à ses fins…

Dans un style dynamique et sans édulcorer les mœurs de l’époque, Audrey interpelle le lecteur sur la condition féminine de la Rome antique qui, si l’on excepte les têtes coupées et les meurtres sanguinaires, fait encore échos aujourd‘hui. Je l’ai lu à voix haute à mes filles et nous avons prolongé la lecture par une chouette discussion entre girls. Pas question qu’elles deviennent des potiches,(ni des tueuses). Non mais !

Actes sud junior
Agripinne la jeune, Audrey Guiller, Actes sud junior, 80 pages, 8 €. Dès 9 ans.

Articles similaires

Que l’année 2021 soit belle et littéraire

Que l’année 2021 soit belle et littéraire

« Le XIXe est un siècle extrêmement dur pour les femmes »

« Le XIXe est un siècle extrêmement dur pour les femmes »

Ça sent la rentrée… Très contente de vous retrouver

Ça sent la rentrée… Très contente de vous retrouver

Livresse se métamorphose et rattrape son retard

Livresse se métamorphose et rattrape son retard

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com