Le pouvoir du cake au carambar

L’appétit de lire vient en mangeant !

Mercredi, Aisseta et Didé sont à TAKAlire dès 15 h. Je les ai rencontrés dans le quartier pendant les vacances et j’ai insisté sur le changement d’horaires. « Il y aura des jeux et je ramènerai un goûter » ai-je précisé. Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd ! Pour le goûter, j’assure avec un cake au carambar tout chaud. Pour les jeux, en revanche…

Il est encore tôt pour manger le gâteau mais Aïsseta est très volontaire pour jouer. J’improvise avec une anthologie de 60 poèmes à dire comme ci ou comme ça (Les poèmes ont des oreilles, Printemps des poètes oblige). A chaque double page, un petit mode d’emploi invite le lecteur à utiliser tel ou tel ton pour les lire à haute voix. En faisant l’acrobate par exemple, à un rythme cardiaque élevé (Ton temps têtu te tatoue. T’as-ti tout tu de tes doutes ?…). Drôle et très sympa. Aïsseta est un peu surprise par l’exercice et sourit en m’entendant buter lamentablement sur les mots.

Je lui propose à son tour de lire. Le déchiffrage est laborieux, la concentration fragile mais elle va jusqu’au bout. Le morceau de gâteau est bien mérité avant de rentrer. « On peut avoir un troisième morceau pour notre frère ? » Aïsseta et Didé repartent sans livre.

Dix minutes plus tard, c’est au tour du grand frère de venir justement. Il regarde les livres, se débrouille sans moi, en choisit un, le lit rapidement et demande : « je peux avoir un morceau de gâteau ? »

Cinq minutes plus tard, Aïsseta et Didé reviennent et sans passer par la case livres demandent directement du gâteau. « Ok, mais avant vous allez choisir des livres à emprunter » Aïsseta ne se fait pas prier. Elle en choisit deux et file vers la table et me dit avec des yeux plein de reconnaissance « il est bon ton gâteau au carambar »…

Rue du Monde
Les poèmes ont des oreilles, Collectif, Rue du Monde, 64 pages, 17 €. Dès 8 ans.

 

 

Articles similaires

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Hervé Tullet : « Chacun va pouvoir créer sa propre chorégraphie et donc sortir du livre »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Marie-Aude Murail, lauréate du Hans Christian Andersen : « Ce prix, c’est aussi à mes lectrices et à mes lecteurs que je le dois. »

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Alma les réunit quinze ans après Tobie Lolness

Il était une fois Flore Vesco

Il était une fois Flore Vesco

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com