Un déjeuner avec Anne-Laure Bondoux, ça ne se refuse pas

Un déjeuner avec Anne-Laure Bondoux, ça ne se refuse pas

Une premier repas improvisé au Salon du livre de Paris… un très bon souvenir

© Dominique Primault

Contexte. Vendredi 18 mars, j’étais au Salon du livre à Paris. J’avais repéré sur le programme une intervention d’Anne-Laure Bondoux. Sans hésiter, j’ai pris place au milieu de la classe. Malgré le brouhaha, elle assurait avec son micro et répondait aux nombreuses questions d’élèves. Visiblement, ils connaissaient ses romans car presque tous ses titres ont été évoqués.

Qui est-elle ? L’écrivaine qui m’a ouvert les portes de la Littérature jeunesse avec un grand L. Certes, des livres, j’en lisais déjà beaucoup aux enfants mais j’étais loin d’imaginer toutes les pépites qui existaient au rayon jeunesse des librairies. Puis, un jour,  j’ai lu Les larmes de l’assassin signée Bondoux dans la catégorie Ados. Le choc. Soit j’étais toujours une ado soit la frontière entre Littérature jeunesse et Littérature adulte était poreuse… (un peu des deux sans doute).

Repas. Agnès Bappel, responsable des salons pour Bayard, avec qui je collabore depuis quelques années maintenant, m’a invitée à déjeuner avec Anne-Laure (merci encore !). Évidemment, ça ne se refuse pas ! Le plus surprenant, c’est que, pendant le repas, je lui parlais comme je parlais à Agnès. Avec une aisance surprenante. Parce que sa personnalité le permet sans doute. C’était vraiment très chouette !

Romans. J’ai lu presque tous les romans d’Anne-Laure Bondoux. Et je vous les recommande tous. Aucun ne m’a déçue. Tous m’ont procuré de l’émotion, de la réflexion, de l’évasion… du PLAISIR ! Son dernier livre, Le temps des miracles, est paru en janvier 2009 pour adulte et pour ados. Il concourt pour le Prix ados de Rennes 2011. D’ailleurs, ce sera l’occasion pour moi de la revoir. Mais ça, je vous en reparlerai plus tard.

Articles similaires

Anne-Laure Bondoux se souvient de l’écriture des Larmes de l’assassin

Anne-Laure Bondoux se souvient de l’écriture des Larmes de l’assassin

Nicolas Mathieu signe son premier album jeunesse

Nicolas Mathieu signe son premier album jeunesse

Que l’année 2021 soit belle et littéraire

Que l’année 2021 soit belle et littéraire

« Le XIXe est un siècle extrêmement dur pour les femmes »

« Le XIXe est un siècle extrêmement dur pour les femmes »

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à Livresse

Blogs autour de la littérature jeunesse

Blog Coup de Cœur Chapitre.com
Livresse a été sélectionné comme Blog Coup de Cœur par Chapitre.com